tribulations

Aller en bas

tribulations

Message  Saül le 02.05.13 9:33


Le choc avait ouvert une brèche.
Elle ne savait pas comment.
Elle était de retour. Chez elle.
Elle s'écroula a genoux sur les carreaux froids du sol et pleura.
Le temps passe. Elle se relève, se déplie et, finalement, relève la tête. Reste un moment immobile. Par où commencer? Il y a si longtemps. Elle résiste. Hors de question de s’effondrer a nouveau.
Pas maintenant que la Maison a une raison d'être.
Elle prends une inspiration et se met a courir. Ses pieds nus claquent que le dallage frai de la maison, puis sur un mosaïque récupérée dans un musée. Sur les tomettes d'une maison ancienne, sur le parquet usé d'une école, sur le carrelage d'une maison du midi, sur le linoléum d'une chambre d'enfant.
Elle parcourt a toute vitesses les escaliers étroits de pierre froide. Monte, toujours plus haut. Évite les échelles. Dans ses yeux brillent alternativement les lumières d'un millier de vitres et de vitraux. Elle est de retour. Elle hurle de joie, de soulagement.
Elle fait claquer une porte de verre coulissante, aidé de son élan. Comme un salut vers la liberté elle franchit sa première porte et s'arrête. Enfin.
Essoufflée autant par sa course que par ce quelle vois elle se plie d'abord, les mains sur les genoux puis rigole et se redresse. Ne pense pas. Comment penser face a un paysage pareil? Sa Maison est là. Sous ses yeux. Elle se retiens de pleurer.
Le soleil de 10 heure chauffe doucement les toits. Et quels toits... Des les lauzes d'une maison détruite il y a longtemps, des tuiles de terres une vieille maison du midi, les tuiles vernies colorées savamment agencées sur des toits moscovites en meringues, les baies vitrées d'un jardin des plantes qui chauffent doucement, des dômes savants de verre de de fer forgé d'une gare, les toits de zinc parisiens, les toits plat à terrasse du Caire.
Une folie de terrasses ou s'épanouissent une profusion de plantes. Une architecture savante de gouttières, de pignons de cuivre et de terre, de chiens assis, de vasistas. Quelque part une girouette de fer forgé tourne doucement. Sur certaines terrasses de petites éoliennes grincent nonchalamment. des hélices autrefois multicolores tournent sous la brise paresseuse. Quelques manchons a air lézardent.
Elle contemple silencieusement le spectacle puis se détourne et rentre en courant. Elle rit et rit encore alors qu'elle s'accroches aux axes des escaliers hélicoïdaux qui descendent. Un rire de joie et de désespoir. Un rire de dernière chance.
Elle déboule toute vitesse dans le Salon ou elle est arrivée. Le salon principal. Trébuche. Tombe violemment et se relève, écorchée, riant toujours aux éclats. Saute et tourbillonne encore comme ne s'arrêtant jamais.
Elle fini par se calmer. Contenir sa frénésie.
Que faire. Son esprit part dans milles direction et la la fois ne va nulle part. S’asseoir? Rester debout? Que faire? Partir? Rester? Rester où? Partir où? Elle sait qu'elle va partir. Il ne peut en être autrement. Trop longtemps elle est rester endormie. Loin de ses mondes. Aujourd'hui elle a retrouvé sa Maison. C'est pourquoi elle va partir. A nouveau elle peux ouvrir des Portes.
Partir.
L'urgence de se mot la calme étrangement.
Elle reprends son souffle. Ses mondes lui sont encore interdit. Elle est encore trop fragile. Certain mondes ne sont simplement pas faite pour elle. Et certaines pièces demandent de la patience. Soit Elle le sera.
Partir.
Il lui faut partir. Partir pour revenir, avec plus de force encore ou totalement anéantie. Elle rit en pensant a la folie de son geste.
Rit encore.
Puis commença a tourner.
Et tourna encore. Jusqu'à s'écrouler.


Se releva.
Ferma les yeux.
Invoqua. Comme jamais depuis longtemps. Une piste prit forme.

Elle sourit doucement et s'arma.
Une piste est une piste.

La douleur reflua.
Face a la porte de bois sombre et riche, elle ferma les yeux.
Inspira doucement.
Ouvrit la porte.

Happiness is only real when shared


Dernière édition par Saül le 02.05.13 13:36, édité 1 fois (Raison : pas encore assez morte pour pas foutre des citations de partout)

_____________________
Ce n'est JAMAIS "juste un rêve", John Constantine. Ici moins que n'importe où ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: tribulations

Message  Yoendel le 02.05.13 21:36

... Bon Voyage, Saül ! Lachto drom ! Very Happy

_____________________
"On ne voit bien qu'avec le cœur: l'essentiel est invisible pour les yeux." le renard, A de St Exupéry.
"Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le Petit prince.
-C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie «créer des liens...»"
http://www3.sympatico.ca/gaston.ringuelet/lepetitprince/chapitre21.html
"eux veulent me forcer à parler pour ne rien dire, alors je ne dis rien pour parler."
"Il ne faut pas mettre les gens dans des petites cases ; c'est un signe de confusion mentale, mon chou !" les Chants de la Mallorée
"Point de monde sans hasard... point de hasard sans monde... la boucle est bouclée" Alexandra.
"et si notre monde avait 3 coordonnées temporelles pour une spatiale ?"
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: tribulations

Message  Saül le 03.05.13 23:00

Lachto drom?

_____________________
Ce n'est JAMAIS "juste un rêve", John Constantine. Ici moins que n'importe où ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: tribulations

Message  ><( )>< le 04.05.13 23:08

Ta description du dehors me rappelle un rêve. Que j'ai fait souvent à une époque.

....

Ça fait drôle du coup.
....

Tadaima ?

Okaeri !




_____________________
"Un jour..." Parole d'Espoir.

"Un jour peut-être". Parole de Probabiliste.

"Les mots ne sont ni innocents, ni transparents". Parole de Franguleuse.

"Peut-on se noyer dans un concept ?" Question de Joral, Apprenti Philosophe.
avatar
><( )><

Humeur : Océanique
Localisation : Dans ma tête

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: tribulations

Message  Saül le 06.05.13 14:16

me voilà flattée mais euh... J'veux bien une traduction? ><

_____________________
Ce n'est JAMAIS "juste un rêve", John Constantine. Ici moins que n'importe où ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: tribulations

Message  Yoendel le 06.05.13 19:43

:mrgreen:
Lachto drom signifie "bon voyage", "bonne route", en romanès. (une langue tsigane)

_____________________
"On ne voit bien qu'avec le cœur: l'essentiel est invisible pour les yeux." le renard, A de St Exupéry.
"Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le Petit prince.
-C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie «créer des liens...»"
http://www3.sympatico.ca/gaston.ringuelet/lepetitprince/chapitre21.html
"eux veulent me forcer à parler pour ne rien dire, alors je ne dis rien pour parler."
"Il ne faut pas mettre les gens dans des petites cases ; c'est un signe de confusion mentale, mon chou !" les Chants de la Mallorée
"Point de monde sans hasard... point de hasard sans monde... la boucle est bouclée" Alexandra.
"et si notre monde avait 3 coordonnées temporelles pour une spatiale ?"
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: tribulations

Message  Saül le 06.05.13 20:00

j'me disais bien que la sonorité me disais quelque chose.

merci

_____________________
Ce n'est JAMAIS "juste un rêve", John Constantine. Ici moins que n'importe où ailleurs...

Revenir en haut Aller en bas

Re: tribulations

Message  Klev le 08.05.13 2:00

Bon…

Retour chez toi. *sourit*

_____________________
Dans la Nébuleuse, tout devient possible. Les rires se joignent aux larmes, l'émotion à l'instant, le temps à l'espace ; tous les fils noués en une toile de maître, surface interactive, simple résultante de l'activité des individus…

Klev
Admin

Emploi/Loisirs : Administrateur en torpeur.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: tribulations

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum