Géographie de la pensée
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-57%
Le deal à ne pas rater :
Gonfleur électrique Xiaomi Mi Portable Electric Air Pump
29.99 € 69.99 €
Voir le deal

Dimanche 29 Décembre 2019

Aller en bas

Dimanche 29 Décembre 2019 Empty Dimanche 29 Décembre 2019

Message  Crue Elle 13.02.20 22:40

Quelle différence entre hier et aujourd'hui ? Un jour de plus, voilà la différence. Un nouveau putain de jour de merde de plus. Aujourd'hui, j'ai appris qu'il y avait 3 fois plus de mort par suicide que par accident de la route, le suicide étant une des première cause de mortalité chez les 15-35 ans. Je ne saurai pas dire à quelle échelle, en France certainement, mais la démesure entre les deux me semble suffisante à je ne sais quoi. Une nouvelle information sur ce monde de merde. On en aura tout les jours des comme ça.
Mais je sais que je ne peux pas mettre fin à mes jours, ça risquerai de déverser ma souffrance dans les cœurs qui me portent en eux. Il n'est pas souhaitable d'imposer une vie de deuil à un parent, à un ami, ils ne l'ont pas mérités. Oui, parce que, maintenant, chez moi, il y a une question de mérite. Je pense désormais qu'il y a des gens qui méritent de vivre et d'autre qui méritent de mourir. Et les différencier est assez facile.
Il y a des gens qui méritent de mourir. J'ai toujours été contre la peine de mort, celle de l’État, et je le suis toujours mais moi ? En tant qu'humain n'ai-je pas le droit d'imposer mes lois de par l'injustice dans laquelle nous baignons ? Cette injustice est causée par la bêtise et la cupidité, l'Humanité n'est pas un miracle. La réponse doit être à sa mesure.
Je suis en colère d'être née. Pourquoi faire naître sur cette maudite Terre, une connasse d'hypersensible si ce n'est pour se réjouir de sa souffrance… Dieu, l'Univers ou les Lois de la Science, prenez ce qui vous convient, prend un malin plaisir à voir jusqu'au le cerveau tient. Jusqu’à ce qu'il craque, brisé par la vie. C'est aussi simple que cela.

En venir à un point où l'esprit porte atteinte à son hôte, c'est quand même magnifique ça !
On en est à un point tel que la génétique, l'instinct de survie, la reproduction de l'espèce, tout ça est écrasé par le poids de la pensée. Allez me dire, maintenant, qu'il n'y a que la Science qui vaille. Osez pour voir.

La conscience est un fardeau et je n'arrive pas à m'en défaire. Arrêter de réfléchir, de penser, de vivre. Vous êtes vous déjà demander ce que vous répondriez si on vous offrait de vous effacer ? Que tel des chiffres sur un écran, on efface votre existence, effaçant tout liens avec vos proches, comme si vous n'aviez jamais existé...
Est-ce que vous accepteriez ce deal du diable ?
Si vous vous êtes déjà posé cette question c'est que la réponse est probablement oui mais point de magie sur Terre, nous sommes condamnés à vivre ou à se foutre en l'air.

Comment pouvons nous avoir réellement envie d'enfanter dans ce monde ? Être à l'origine d'une souffrance supplémentaire et ne pas s'en vouloir, mais comment est-ce possible ?
J'en veux à ce monde de me priver de ça, du désir de transmettre la vie. Je lui en veux pour plein de choses, comme pour mon corps, comme pour mon esprit. Je les déteste tout les trois. Je la sens la colère dans mon ventre, dans mes tripes, dans mon foie, je sens qu'elle ne me fait et ne me fera pas du bien.

Mais maintenant, dis moi comment je me calme ?

_____________________
Je me revois face au grand miroir de ma chambre, contemplant, impassible, le résultat d'un mois de deuil. De deuil. Je me souviens encore de la sensation des vêtements tombant le long de mon corps, arrachant les restes de ma peau, des lambeaux de ma souffrance. Ce sentiment de renaissance physique comme si le mal précédant les plaies n'existait pas. Insensible. Autant que les mots de réconforts. Autant que le silence de mort. Rien ne me touche plus. Simplement le souvenir de tes doigts entre les miens. De tes yeux dans les miens, de ton corps frêle et de tes cheveux...
Crue Elle
Crue Elle

Humeur : D'une Obscure Clarté
Localisation : Un lieu chargé de Vie où l'on rêve de Mort

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Og'Fuz. Inconnu
PA:
Dimanche 29 Décembre 2019 Left_bar_bleue0/0Dimanche 29 Décembre 2019 Empty_bar_bleue  (0/0)
PV:
Dimanche 29 Décembre 2019 Left_bar_bleue0/0Dimanche 29 Décembre 2019 Empty_bar_bleue  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Dimanche 29 Décembre 2019 Empty Re: Dimanche 29 Décembre 2019

Message  Bacrima 26.03.20 13:28

Il n'y a que la Science qui vaille.

Crue Elle a écrit:Vous êtes vous déjà demander ce que vous répondriez si on vous offrait de vous effacer ?
Oui

Crue Elle a écrit:Est-ce que vous accepteriez ce deal du diable ?
Oui

Crue Elle a écrit:Comment pouvons nous avoir réellement envie d'enfanter dans ce monde ?
Je l'ignore, je n'en ai pas envie.

Crue Elle a écrit:Être à l'origine d'une souffrance supplémentaire et ne pas s'en vouloir, mais comment est-ce possible ?
En étant persuadé de son bonheur.

Crue Elle a écrit:Mais maintenant, dis moi comment je me calme ?
J'aimerais aussi avoir la réponse.

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
Bacrima
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Revenir en haut Aller en bas

Dimanche 29 Décembre 2019 Empty Re: Dimanche 29 Décembre 2019

Message  Crue Elle 12.04.20 3:19

Merci de ta présence, Bacrima.
Mais je tiens à dire que je n'ai pas envie d'en parler, ça été vraiment une sale période pour moi, j'ai juste le besoin d'écrire.
Comme toujours depuis longtemps. Et je m'excuse auprès de toi, et de tous aussi, de ne pas être encline à la discussion.

(J'ai effacer un post, et ta réponse par la même, je ne voulais plus me souvenir de ce que j'y avais écrit, mais je l'ai lu et je t'en remercie sincèrement)

_____________________
Je me revois face au grand miroir de ma chambre, contemplant, impassible, le résultat d'un mois de deuil. De deuil. Je me souviens encore de la sensation des vêtements tombant le long de mon corps, arrachant les restes de ma peau, des lambeaux de ma souffrance. Ce sentiment de renaissance physique comme si le mal précédant les plaies n'existait pas. Insensible. Autant que les mots de réconforts. Autant que le silence de mort. Rien ne me touche plus. Simplement le souvenir de tes doigts entre les miens. De tes yeux dans les miens, de ton corps frêle et de tes cheveux...
Crue Elle
Crue Elle

Humeur : D'une Obscure Clarté
Localisation : Un lieu chargé de Vie où l'on rêve de Mort

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Og'Fuz. Inconnu
PA:
Dimanche 29 Décembre 2019 Left_bar_bleue0/0Dimanche 29 Décembre 2019 Empty_bar_bleue  (0/0)
PV:
Dimanche 29 Décembre 2019 Left_bar_bleue0/0Dimanche 29 Décembre 2019 Empty_bar_bleue  (0/0)

Revenir en haut Aller en bas

Dimanche 29 Décembre 2019 Empty Re: Dimanche 29 Décembre 2019

Message  Bacrima 18.04.20 13:23

Ne t'excuse pas, on comprend tout-à-fait.

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
Bacrima
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Revenir en haut Aller en bas

Dimanche 29 Décembre 2019 Empty Re: Dimanche 29 Décembre 2019

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum