Lettre à celui qui lira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lettre à celui qui lira

Message  Crue Elle le 20.01.14 22:56

Lettre à celui qui lira,


Aujourd'hui, je suis encore là et las d'être encore là, et ce soir bientôt plus, certainement. Et ce soir, bientôt plus.
Cassé par ce que le monde croyait de moi, qui ne suis bientôt plus, bien tôt pour cette vie qui n'aurait jamais dû être et les étoiles dansant dans tes yeux, n'auraient jamais dû naitre. Ce n'est pas les mots qui tendent à parler, ni ma mains et l'encrier, déjà vidé, par la colère et les mur noirs par mes pensées, ce monde que je veux, choir, éteint. Parce que de mon être, je ne suis rien, rien que le souvenir des sentiments dissipés, par tout ce que nous avons créés, moi et la volonté de ne plus exister. Et tu te croyais démon ?
Le Mal Absolu se contente du Vide car c'est dans ces limbes que l'âme ne meurt jamais et vit éternellement de toutes ses peines et chagrins. Attrayante folie qui est celle de la fin, terminant le début d'un idéal et par les traces qu'elle laissera, la passé ne pleurera plus de n'avoir su resté présent. L'Homme crée des erreurs qu'il n'efface pas complétement, et les miennes ne s'effacent pas tout simplement.
J'ai refusé, l'ange s'est envolé. Et tu te voulais démon ? J'emmènerais toujours ma désolation, et m’abimerais dans sa contemplation par la triste idée que bientôt plus. Brisé par ce que tu pensais de moi et la raison de tes mots a su plaire à l'écho de mes pleurs.
Peur d'avoir encore à désirer, car la plus malheureuse des âmes doit encore aimer pour mourir, et la boucle trouva son nœud.
Et mes mains terminent ce nœud, lentement, tremblant, je suis là, bientôt plus. Demande toi ce qui s'achève et par amour celui qui me trouvera, ainsi, sous un seul linceul pour une personne, comme je l'ai toujours été. Je repense à ces petites mains qui m’étreignent et me font mal, les doigts de l'enfant que j'ai perdu, moi. Avec tout les espoirs que l'on peut croire, le beau monde enchanté et ces gens bienveillants, mais quand la petite ombre blanche de ton âme immature découle de ta gorge éventrée par tout ce que ressent la simple secousse de ta poitrine hébétée, la seule étendue possible est celle qui salira tes draps de la violence réelle qu'est le Monde et ses occupants édentés de raison.
Et ma lettre s'achève ainsi car mon encre n’écrit plus et mon sang bientôt plus.


Dernière édition par Crue Elle le 26.08.14 23:35, édité 1 fois

_____________________
Je me revois face au grand miroir de ma chambre, contemplant, impassible, le résultat d'un mois de deuil. De deuil. Je me souviens encore de la sensation des vêtements tombant le long de mon corps, arrachant les restes de ma peau, des lambeaux de ma souffrance. Ce sentiment de renaissance physique comme si le mal précédant les plaies n'existait pas. Insensible. Autant que les mots de réconforts. Autant que le silence de mort. Rien ne me touche plus. Simplement le souvenir de tes doigts entre les miens. De tes yeux dans les miens, de ton corps frêle et de tes cheveux...
avatar
Crue Elle

Humeur : D'une Obscure Clarté
Localisation : Un lieu chargé de Vie ou l'on Rêve de Mort

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Og'Fuz. Inconnu
PA:
0/0  (0/0)
PV:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à celui qui lira

Message  Yoendel le 21.01.14 1:06

... je sais jamais quoi dire ...  Sad 

En tout cas c'est joli...

_____________________
"On ne voit bien qu'avec le cœur: l'essentiel est invisible pour les yeux." le renard, A de St Exupéry.
"Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le Petit prince.
-C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie «créer des liens...»"
http://www3.sympatico.ca/gaston.ringuelet/lepetitprince/chapitre21.html
"eux veulent me forcer à parler pour ne rien dire, alors je ne dis rien pour parler."
"Il ne faut pas mettre les gens dans des petites cases ; c'est un signe de confusion mentale, mon chou !" les Chants de la Mallorée
"Point de monde sans hasard... point de hasard sans monde... la boucle est bouclée" Alexandra.
"et si notre monde avait 3 coordonnées temporelles pour une spatiale ?"
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à celui qui lira

Message  Bacrima le 21.01.14 18:59

Sad 

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
avatar
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à celui qui lira

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum