:: effluves calcinées ::

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

:: effluves calcinées ::

Message  Crue Elle le 07.11.12 21:32

ce que la vie transmet, souffrance et plaisir, pure dévotion arbitraire comme un oiseau de craie, achromatique d'un livre, ivre de glas, d'horreurs, macabre et drastique sur un néant de douceurs hilares, un pieu d'agonie tangible et idyllique, d'angoisses vides, des paroles de glaise comme le marbre incolore, trainant sur la peau d'une fleur, délicate et morte, un souffle qui inhale les sens morts d'acalmie, prière de sang lourd et froid comme la braise, tristesse amer et âpre de rosée, si rose, comme un souvenir oublié dans les tréfonds de l'esprit insoluble, âtre et pauvre, terre de délices évasés, cette complainte éprise qui ébranle mon âme insurgée, aime autant que les regards diluviennes, et quand vint le soir, en voleur insatiable, les mœurs et les cœurs s'embrasent d'une pulsion butée, attirance d'un ange dans un gouffre glauque et distant, comme proche de tout, une symphonie clair et troublée de grésilles comme un pique en fer datant, l'horloge du tant et si frappe la mélodie sans rythme de la mort finale, un éclair qui étire le ciel de ses branches distordus, éclectique brisant la pluie par les corps, électrique, une hystérie passagère inéluctable et éphémère de sa voilure brumeuse comme le souffre, tel la prochaine épave s'égarant dans son dédale de fontaines vaseuses, la triskaïdékaphobie d'un nouveau genre qui, éparse, éprend la litanie du peuple horizontal, ces battements sans existence, une vie sans instance, parée de voiles en cloques, connu par sa honte de bonheur, un poison dont vous rêvez sans pareils identiques.


Dernière édition par Crue Elle le 08.11.12 15:27, édité 1 fois

_____________________
Je me revois face au grand miroir de ma chambre, contemplant, impassible, le résultat d'un mois de deuil. De deuil. Je me souviens encore de la sensation des vêtements tombant le long de mon corps, arrachant les restes de ma peau, des lambeaux de ma souffrance. Ce sentiment de renaissance physique comme si le mal précédant les plaies n'existait pas. Insensible. Autant que les mots de réconforts. Autant que le silence de mort. Rien ne me touche plus. Simplement le souvenir de tes doigts entre les miens. De tes yeux dans les miens, de ton corps frêle et de tes cheveux...
avatar
Crue Elle

Humeur : D'une Obscure Clarté
Localisation : Un lieu chargé de Vie ou l'on Rêve de Mort

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Og'Fuz. Inconnu
PA:
0/0  (0/0)
PV:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: :: effluves calcinées ::

Message  Yoendel le 08.11.12 2:21

Jolie phrase !! (il y en a une seule !! Je n'y aurais pas cru, au départ ! :mrgreen: )

Et j'aime sa rythmique et ses oxymores ! Very Happy
C'est ça, l'écriture spontanée dont on m'avait tant parlé ? Le fait de ne plus chercher à écrire que ce qui nous passe par la tête sans écouter la raison ?

Je trouve ça super intéressant, et ça rend bien !

_____________________
"On ne voit bien qu'avec le cœur: l'essentiel est invisible pour les yeux." le renard, A de St Exupéry.
"Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le Petit prince.
-C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie «créer des liens...»"
http://www3.sympatico.ca/gaston.ringuelet/lepetitprince/chapitre21.html
"eux veulent me forcer à parler pour ne rien dire, alors je ne dis rien pour parler."
"Il ne faut pas mettre les gens dans des petites cases ; c'est un signe de confusion mentale, mon chou !" les Chants de la Mallorée
"Point de monde sans hasard... point de hasard sans monde... la boucle est bouclée" Alexandra.
"et si notre monde avait 3 coordonnées temporelles pour une spatiale ?"
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: :: effluves calcinées ::

Message  Klev le 08.11.12 20:58

D'une classe.

_____________________
Imagine all I'll learn by setting it free…
…and what doors might open if I try to use it…
…but the magic's what I really want to see.

Klev aimerait bien voir fini le projet archangel afin qu'il puisse être heureux sur GDLP.

Klev
Admin

Emploi/Loisirs : Administrateur en torpeur.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: :: effluves calcinées ::

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum