Géographie de la pensée
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
Nike MD Runner 2
Voir le deal
51.97 €

Dark Light et Mari Wan

4 participants

Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Dark Light et Mari Wan

Message  Bacrima 08.03.16 18:16

Projet en cours avec une amie : une fanfiction dans l’univers de star wars, mais plutôt une excuse pour des scènes de Q.
Avec dans les rôles principaux : Dark Light (Dark Lulu pour les intimes) et Mari Wan.
Dans les rôles secondaires : Dark Mind (mais malheureusement plus connue sous le nom de Dark Sado, mais il déteste ce nom.)
De l'humour, du mindfuck et ... du sexe.

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
Bacrima
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Bacrima 13.03.16 3:00


Chapitre 1


Marie Wan était assise en tailleur dans une large pièce circulaire. En face d'elle, dans la même position, son Maître, la jedi Lou tentait de lui enseigner la méditation. C'était chose ardu pour la jedi car si Marie était une intrépide aventurière, elle n'avait que peu de sagesse et se souciait peu des choses de l'esprit.
Marie secoua légèrement sa tête, comme si ce mouvement permettait de balayer les pensées importunes. Dans ce mouvement sa mèche chatouilla son nez et Marie dû se retenir d'éternuer. Marie n'était pas bien grande, elle avait de fins cheveux blonds qu'elle gardait courts pour que ceux-ci ne la gène pas lors d'exercices physiques. Du moins était-ce la raison officielle. En réalité elle aimait le style de garçon manqué que cela lui donnait et elle le cultivait. Fine et athlétique, la padawan aimait se battre, elle aimait l'adrénaline que cela lui procurait. Elle aimait sauter, virevolter, et jouer de son agilité et de la force pour vaincre. Elle suivait son cœur, souvent au dépit de la raison, ce qui lui amenait de nombreux ennuis. Alors que ses pensées virevoltaient sans qu'elle en puisse rien y faire, son maître la ramena à la réalité :
_"Calme ton esprit." Lui dit maître Lou.
Marie fit un effort immense au prix duquel, pendant un court instant sa tête fut vide de tout parasites. Inspirant profondément elle prolongea cet état de vacuité intellectuelle. Son cœur ralentit, sa respiration se fit plus lente. Peu à peu elle respira plus profondément, plus calmement. Pour la première fois Marie comprit l'intérêt de méditer. Son esprit n'était désormais plus troublé, pareille à une immense étendue d'eau lisse.
Elle dériva sur cette surface plane sans même la rider.
Se laissant divaguer elle alla loin, très loin. À la frontière de son esprit. Et fit face au vide. Son esprit s'arrêtait là, elle le savait, elle le sentait. Elle n'avait plus de corps, elle était simple esprit, son voyage l'avait transformé. Elle était elle sans l'être. Sans craintes elle se jeta dans les ténèbres. Happée par celle-ci elle crut entendre une voix résonner.
Il n'y avait ni air, ni sol ni quoi que ce soit de solide. Tout était pareil à un rêve. Marie n'avait plus de corps, plus d'oreilles. La voix était partout autour d'elle, et en elle. Plutôt qu'une voix s'était une information ? Ou une sensation, un message par delà les mots. Y avait-il vraiment un support à ce message ? Peu importe car seul le sens du message importait :
"Que veux-tu voir ?"
"Light" Pensa Marie.
Cette pensée était la première que Marie formulait depuis qu'elle méditait. Cette pensée l'assourdie, la déstabilisa, si bien qu'elle faillit sortir de cette transe, ce rêve éveillé qu'elle faisait. Le simple fait de formuler ses pensées, de mettre des mots sur son ressentit risquait à tout moment de terminer son voyage.
Mais cette pensée n'était pas anodine, une vague d'émotion l'accompagnait. Light était le premier amour de Marie, mais alors que Marie avait 15 ans, Light mourut.
Le chagrin, la tristesse, la colère, ... tout faillie basculer, Marie faillit sortir de sa méditation, elle sentait le monde réel proche d'elle, son cœur, sa respiration qui augmentèrent ... avant de diminuer.
Elle était à deux doigts de se réveiller mais quelque chose la retint. Dans le néant informe une lumière apparue. Puis une clarté soudaine envahie l'espace. Marie était ... dans l'espace. Et elle filait à une vitesse vertigineuse.
En un clignement d’œil des années et des années-lumières défilaient.
Un instant plus tard elle se tenait face à une planète rouge et chaude, couverte de poussière et de feu.
Un instant encore et la voici au-dessus d'un immense continent en forme de croissant.
Une seconde, la pointe du continent se dessinait, ainsi qu'un cratère calciné.
En un flash ce cratère l'entourait.
De la lumière émanait du centre, de la lave en jaillissait. Au bord se tenait une silhouette dos à Marie. La padawan eu un frisson. Elle était maintenant immobile.
"Serait-ce ... ?"
La silhouette commença doucement à pivoter.
"Impossible ..."


Et Marie ouvrit les yeux.
En face d'elle Maître Lou, l'air inquiète, et d'autres maîtres jedi l'observaient.
_"Que se ..."
Commença Marie en essayant de se lever avant de s'effondrer, engourdi.
Sa gorge était affreusement sèche, son corps faible et ses jambes endoloris.
_"J'étais si anxieuse ! S'écria maître Lou. Voilà presque trois jours que tu médites !"

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
Bacrima
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Bacrima 14.03.16 0:52

Marie tenta de dire "Trois jours ?!" Mais les mots se bloquèrent dans sa gorge. Lou s'agenouilla et l'aida à s'allonger puis à boire. L'eau n'apaisa que peu le feu qui lui brûlait la gorge.
Un droïde médecin s'approcha et de sa voix mécanique demanda à Lou de s'écarter. Deux robots-brancardiers transportèrent Marie à l'infirmerie du temple jedi.
Lou prit sa tête entre ses mains et pleura de soulagement. Une main se posa sur son épaule, Lou se retourna et vit Maître Windu.
_ "Elle semble aller bien, il n'y a plus lieu de s'inquiéter." Dit-il.
Lou hacha la tête, essuya ses larmes et se releva.
_ "Que s'est-il passé Maître ? Pourquoi Marie est-elle restée si longtemps dans cet état ?"
_ "Je l'ignore, à ma connaissance seul maître Yoda médite ainsi et rarement seul. Le conseil suivra de près cette affaire. Interrogez-la lorsqu'elle ira mieux. Elle se confiera à vous."
_ "Bien maître."
Windu prit congé ainsi que les autres maîtres présents. Seule restait Lou dans la pièce circulaire.
"Dans quoi t'es-tu encore fourré Marie ?!" se demanda elle.


Le lendemain, Marie avait bien récupéré. Ses muscles avaient été massés des heures durant. Elle avait souffert de courbatures telles qu'elle n'en avait jamais connu. Elle avait mangé comme dix. Dans l'infirmerie les robots l'avait chouchouté. Malgré tout elle n'avait pas dormi de la nuit. Premièrement, car elle n'était pas fatiguée. Deuxièmement, car elle s'interrogeait encore sur les visions qu'elle avait eus.
Qu'avait-elle vraiment vu ? Était-ce Light ?
Son visage lui revint en mémoire. Se torturait-elle pour rien ou y avait-il quelques choses derrière ces visions ? Marie sentait qu'elle devait suivre cette piste, ces visions, elle devait y aller. Elle devait aller sur cette mystérieuse planète rouge. Tout cela se bousculait dans sa tête.
Dans la journée, maître Lou la visita.
_"Bonjour." Lança Lou avec le sourire.
_ "Maître ! S'exclama Marie.
_ "Comment te sens-tu ?
_ Prête à reprendre l'entraînement maître.
_ Ce sont aux docteurs de dire si tu peux reprendre l'entrainement. Tu nous as fait une peur bleue tu sais, que t'est-il donc arrivé durant ces trois jours ?
_ C'était bien plus court pour moi, quelques minutes peut-être. J'ai voyagé dans l'espace plus vite que la lumière. Et ... "
Marie s'arrêta, ses sourcils se froncèrent, son regard se fit soucieux. Elle hésita un instant avant de dire :
_ "Maître, j'ai vu Light."
Lou ne cacha pas sa surprise, elle s'approcha de Marie et la prit dans ses bras. Au creux de son oreille elle chuchota :
_ "Marie, je sais que tu étais très proche de Light. Mais ... C'était une personne exceptionnelle qui nous a quitté trop tôt. Tu dois arrêter de ...
_ NON !"
Marie repoussa l'étreinte de Lou.
_ "Vous ne comprenez pas, je l'ai vu ! En vie ! Là-bas !"
Le regard triste de Lou blessa Marie plus profondément qu'elle n'oserait jamais l'avouer.
_ "Sortez ! hurla Marie. Sortez d'ici !"
Lou baissa la tête, les larmes aux yeux elle s'éloigna à reculons du chevet de sa padawan avant de faire demi-tour et de quitter l'infirmerie. Lou pensait que le fantôme de Light n'hanterait plus, ni elle ni personne. Mais la perte qu'avait subie Marie était telle que jamais rien ne l'apaiserait. Et Lou venait seulement de le comprendre.
Marie pleura longtemps. Personne ne peut comprendre se disait-elle. Elle devait se débrouiller seule. Et elle savait quoi faire. Elle sécha ses larmes, se leva et s'habilla. Elle irait à la bibliothèque, lieux qu'elle abhorrait, pour tenter de trouver la fameuse planète qu'elle avait vu en rêve. Puis elle prendrait un vaisseau et irait enquêter là-bas.
Lorsqu'elle tenta sortie de l'infirmerie le droïde médecin tenta de l'en dissuader mais elle n'en avait cure. Sortant dans le couloir elle regarda à droite puis à gauche. Personne. Bien, le soleil était bas, la journée touchait à sa fin, c'était le moment parfait pour agir. Discrètement elle s'élança à travers le labyrinthe des couloirs du temple. Elle arpentait chaque jour ces lieux, et s'était souvent imaginée dans une situation où elle devait s'y déplacer sans croiser personne. Mais elle ne se doutait pas qu'un tel jour arrive vraiment. Alors qu'elle tournait à l'angle d'un couloir qu'elle savait peu usité elle trébucha sur un petit être et tomba à terre.
Marie était toujours au sol mais le petit être déjà relevé lui tendit la main. Elle accepta l'aide, se releva et remarqua qui elle avait bousculée : Maître Yoda.
_ "Je ... Je suis désolé Maître." se répandit Marie.
_" Rien ceci est. Blessé es-tu ?
_ Non non, merci, je vais bien Maître.
_ Troublé, tu sembles.
_ Je, heu ... oui."
Marie baissa la tête, ce qui n'eut que peu d'effet étant donné la taille de Maître Yoda.
_ "Parle jeune padawan."
Marie hésita à se confier au vieux maître, elle le savait sage et bienveillant. Mais pourrait-elle faire ce qu'elle avait prévue si elle l'écoutait. Mais elle avait besoin de se confier.
_ "Mon maître ... ne croit pas en moi.
_ En l'incroyable, difficile il est, de croire. Mais si tu lui demandes, son aide elle t'apportera."
Le vieux jedi sourit. Marie aussi, un sourire triste.
_ "Je ne crois pas qu'elle m'aidera.
_ À perdre, rien, tu n'as. Lui demander tu dois."
Marie réfléchit un instant, tenter de convaincre Lou était probablement la chose à faire. Mais elle avait du mal à l'admettre.
_ "Merci pour vos conseils maître."
Marie prit congé aussitôt. Quelques mètres plus loin elle arriva à un embranchement. À gauche la bibliothèque, à droite, maître Lou. Que choisir ?
Serrant les dents, Marie partie ... à droite.

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
Bacrima
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Klev 15.03.16 15:33

Dark Light et Mari Wan 66997119

_____________________
Dans la Nébuleuse, tout devient possible. Les rires se joignent aux larmes, l'émotion à l'instant, le temps à l'espace ; tous les fils noués en une toile de maître, surface interactive, simple résultante de l'activité des individus…

Klev
Admin

Emploi/Loisirs : Administrateur en torpeur.

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Bacrima 15.03.16 22:44

Ce commentaire me fait bien rire Klev ! Laughing Laughing
Mais ... heu ... comment l’interpréter exactement ?
Tu es absorbé par l'histoire c'est ça ?

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
Bacrima
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Klev 15.03.16 23:08

Normalement ça indique un intérêt doublé d'une certaine dose d'ironie. Ici, tu peux le traduire, donc, par mon intérêt, effectivement, doublé donc de ce petit doute quand au problème suivant ; les scènes de fesses n'étant pas encore là, je reste dans une certaine incertitude quand à mes attentes.

^^
(Et en outre, je lis avec un certain intérêt, oui.)

_____________________
Dans la Nébuleuse, tout devient possible. Les rires se joignent aux larmes, l'émotion à l'instant, le temps à l'espace ; tous les fils noués en une toile de maître, surface interactive, simple résultante de l'activité des individus…

Klev
Admin

Emploi/Loisirs : Administrateur en torpeur.

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Yoendel 16.03.16 15:13

En gros, il réclame les fesses de maître Yoda (ou l'inverse).
(Je plaisante)

Je cherchais un mème à mettre en complément du sien, mais le sien représente à mon avis bien la situation. Confortablement installé, en train de lire, et attendant la suite. ^^

_____________________
"On ne voit bien qu'avec le cœur: l'essentiel est invisible pour les yeux." le renard, A de St Exupéry.
"Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le Petit prince.
-C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie «créer des liens...»"
http://www3.sympatico.ca/gaston.ringuelet/lepetitprince/chapitre21.html
"eux veulent me forcer à parler pour ne rien dire, alors je ne dis rien pour parler."
"Il ne faut pas mettre les gens dans des petites cases ; c'est un signe de confusion mentale, mon chou !" les Chants de la Mallorée
"Point de monde sans hasard... point de hasard sans monde... la boucle est bouclée" Alexandra.
"et si notre monde avait 3 coordonnées temporelles pour une spatiale ?"
Yoendel
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Bacrima 26.03.16 1:55

La suite, enfin Very Happy :



Lou faisait les cent pas dans sa chambre. Marie l'inquiétait de plus en plus. Elle était si différente, si aventurière, si jeune. À côté, Lou était plutôt un rat de bibliothèque. Elle éduquait les jeunes jedis, étudiait les vieux manuscrits poussiéreux, méditait, réfléchissait, écrivait. En résumé, Lou était une cérébrale. Elle se sentait inutile dans l'apprentissage de Mari qui la dépassait dans de nombreux domaines, que ce soit la maitrise de la force ou le combat au sabre laser. Et alors qu'aujourd'hui Marie avait besoin des conseils de son maitre, cette dernière se sentait incapable de lui en donner.
C'est dans cet état que Lou entendit quelqu'un frapper à sa porte.
_ "Bonsoir Maître Lou."
_ "Marie ! Entre." Dit Lou surprise et intriguée. "Les docteurs t'ont laissé sortir ?"
Gênée Marie laissa apparaître un sourire gêné et répondit :
_ "Pas vraiment, mais ... " Elle reprit sur un ton plus sérieux. "Je dois vous parler maître."
Lou l'invita à s'assoir sur le lit puis se mit à ses côtés.
_ "Maître, j'aimerais vous parler de ce que j'ai vu lors de ma méditation, mais s'il vous plaît, ne m'interrompez pas."
_ "Bien sûr Marie, vas-y."
_ "Je sais bien que Light a ... n'est plus de ce monde. Mais voilà, lorsque je méditais, j'ai eu cette impression de sortir de mon corps, de partir très loin, vraiment très loin. J'ai vu des choses qui paraissaient aussi réelles que vous-même.
Et j'ai vu quelqu'un.
De dos.
Je n'ai aucune preuve, mais je suis persuadée qu'il s'agissait de Light. Je le sens au fond de moi-même. C'était Light. J'allais en voir plus mais je me suis réveillé à cet instant-là. Je sais que c''est difficile à croire, je sais que c'est ... incroyable. Mais maître je vous en supplie, faites-moi confiance. J'ai besoin que vous croyiez en moi."
Lorsque Marie finie sa tirade, elle avait les larmes aux yeux. Lou la prit dans ses bras et telle une mère lui dit :
_ "Je te crois, ne t'inquiète pas. Je te crois."
Marie en pleura de plus belle, des larmes de joie. Lou sourit et la serra encore plus fort contre elle.
_ "J'irais en parler au conseil jedi demain. Ils enverront quelqu'un à sa recherche."
Marie finit par s'endormir dans les bras de son maître. Lou la laissa dans son lit, et sortie s'aérer les idées. Quand elle revint, Marie dormait toujours profondément, n'ayant pas le cœur à la réveiller Lou se rendit dans son lieu préféré : la bibliothèque. La nuit il y régnait un calme magistral. Pas un son, pas un bruit. La moquette étouffait les pas, aucune lumière tardive ne venait troubler la majestueuse cité des connaissances. Lou longea le mur ouest sur plusieurs mètres avant d'arriver en face d'une porte sur laquelle il était écrit "Réservé au personnel.". Lou passa sa main devant le mur à coté de la porte sur lequel apparut un clavier. Elle pianota sur quelques symboles et la porte s'ouvrit. Elle pénétra dans son sanctuaire, son lieu de travail. Elle s'assit derrière un gros bureau et reprit sa lecture d'un ouvrage pluri-millénaire encore conservé sur un support physique. Elle passa la nuit sur cet ouvrage qu'elle numérisa soigneusement.


Marie se réveilla avec quelques courbatures dans une chambre qu'elle ne connaissait pas. Encore, se dit-elle. Même si les chambres jedi se ressemblaient toutes énormément, quelques personnalisations permettaient de les différencier et celle-ci était clairement celle de Lou. La preuve en était des holo-livres soigneusement rangés sur la table de nuit. Marie se rendit compte qu'il était déjà 11 heures. Elle aurait dû assister maître Lou dans ses cours aux jeunes jedis à cette heure-ci. Mais elle se détendit assez rapidement, si Lou avait voulu qu'elle y soit, elle serait venue la chercher.
Les cheveux en bataille et les vêtements froissés elle sortit des appartements de Lou pour se rendre dans les siens. Une fois propre et coiffée elle se courra presque, aux salles de classe pour intercepter son maître mais lorsqu'elle arriva, Lou était déjà partie.
_ "Elle m'a dit avoir à faire avec maître Windu." Laissa tomber, sur un ton de confidence, la seconde maitresse d'école.
Marie avait du mal à y croire, son maître était vraiment en train de parler à Maître Windu de son rêve. Marie sourit bêtement avant de se reprendre. Elle ne savait pas quand Lou allait revenir. Il lui fallait trouver un moyen de tuer le temps. Pour Marie c'était tout trouvé : elle irait s'entraîner à manier le sabre laser.
La salle d'entraînement dans laquelle Marie venait de pénétrer était un immense hangar, répartie en plusieurs terrains d’entraînement. Suivant le niveau du jedi, il s'entrainait sur les tatamis, avec les novices. Sur un sol égal et dur pour le niveau intermédiaire. Et sur un espace changeant, mouvant, remplie de pièges aléatoires pour les plus expérimentés.
Marie salua la plupart des personnes présentes. Comme elle passait la plus grande partie de son temps ici il n'était pas étonnant qu'elle connaisse tout le monde, ou presque. Elle se rendit sur le terrain des expérimentés et salua respectueusement maître Naggs, un très talentueux jedi, extrêmement adroit avec un sabre laser, il en enseignait les subtilités à Marie depuis des années.
Naggs était un Mikkian à la peau jaune clair, toujours souriant et serviable.
_ "Bonjour Marie, comment vas-tu ? J'ai entendu dire que tu avais fait un malaise ?"
_ "Je m'en suis remise, rien de grave." Dit-elle en souriant. "Je n'en pouvais plus de rester allongée à ne rien faire."
_ "Echauffes-toi alors, nous allons commencer."
Après une séance d'étirement, Marie s'avança dans la zone d'entrainement la plus difficile. Maître Naggs l'attendait debout au centre du terrain mouvant.
La padawan prit son sabre laser et s'approcha de Naggs. Elle l'activa un faisceau laser bleu en jaillit. Quand elle fut à quelques pas Naggs activa lui aussi son sabre, un magnifique vert. Ils se jaugèrent un instant du regard, puis Marie passa à l'offensive.
D'un pas vif elle s'élança sur lui, penchée en avant. Faisant croire à son adversaire qu'elle préparait un de ses redoutables coups d'estoc mais au dernier moment, quand elle sentit que Naggs se préparait à parer le coup qu'elle feintait, elle bondit en l'air. Marie sauta au-dessus de Naggs. Ce dernier surpris évita de peu l'arme de Marie quand celle-ci l'attaqua par en haut. Elle profita de la surprise et de sa position pour poser ses pieds sur lui. Elle poussa de toutes ses forces et Naggs partit rouler au loin tandis qu'après une pirouette, la padawan atterrit sur ses deux pieds.
Le terrain changeait, de grands piliers hexagonaux sortaient du sol et d'autres s'enfonçaient. Marie s'élança sur Naggs avant qu'il ne reprenne son souffle. Elle tenta un coup d'estoc, Naggs le para au dernier moment, encore méfiant du dernier coup de Marie. Celle-ci enchaîna avec une pluie de coups qui ne firent même pas frémir le maître. Marie savait qu'elle aurait besoin d'ingéniosité si elle voulait le battre. Elle ne faisait pas le poids en de force brute. Faisant mine de ralentir, elle incita Naggs à attaquer, ce qu'il fit. Parant difficilement elle attendit une seconde de répit qui vint rapidement.
Elle se jeta en arrière, évitant de peu le sabre de Naggs, fit demi-tour et courut droit en direction d'un pilier. Avec son élan elle s'élança sur le pilier, s'éleva de deux mètres puis se propulsa sur un autre pilier dont elle attrapa le sommet de justesse. Elle se hissa dessus. Marie toisait le maitre cinq mètres plus bas. Celui-ci sauta sur un pilier en train de monter et se laissa soulever à la hauteur de Marie. La padawan souriait puis partit à la vitesse de l'éclair. Les piliers montaient, descendaient, certains vites, d'autres lentement. Ils étaient espacés et peu nombreux mais Marie était agile. Sautant de pilier en piliers elle arriva sur Naggs en quelques bonds. Les piliers étaient trop espacés pour leur permettre de se battre chacun sur le sien, alors Marie sauta, l'arme au claire. Naggs du sauter sur un autre pilier pour éviter le sabre bleu. La padawan recommença deux fois et à chaque fois elle fit reculer le maître. Arrivé dans un angle du terrain Marie paracheva son plan, elle sauta sur Naggs, mais de sorte à arriver sur lui à la verticale. Elle le connaissait bien et il fit ce à quoi elle s'attendait. Il se laissa tomber à côté du pilier en plantant son sabre dedans pour ralentir sa chute. C'était bien joué mais Marie l'avait deviné, et elle ne s'était pas laisser retomber sur le pilier mais chutait à coté, rattrapant Maître Naggs. Elle donna un grand coup horizontal au niveau de sa main. Il dû lâcher son sabre pour éviter le coup. Marie s'en saisit alors pour ralentir sa chute tandis que Naggs tombait au sol, désarmé.
Marie atterrit devant lui, les deux sabres en main. Pour la première fois Naggs s'avoua vaincu par Marie.
_ "L'élève dépasse le maitre."

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
Bacrima
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Dark Geo 04.04.16 1:02

Le rythme des paroles est cassé pour Windu et yoda. On ne sent pas l'âme des personnages dans ce que tu leur fait dire. Parfois cela colle bien pour yoda mais rarement et jamais pour Windu.

Le soucis pour Windu je ne saurait te le décrire, tu aurait mis n'importe quel autre nom que cela n'aurait pas changé grand chose mais là il donne l'impression de n'être là que pour faire figure.

Pour yoda c'est vraiment le rythme. Les phrase ne sont pas cassées au bon endroit. Imagines-tu simplement maître yoda parler ainsi ? Les bouts sont trop longs et pas toutes renversées.

ps : je suis dur avec les fictions SW . J'attend la suite.

_____________________
Dark Light et Mari Wan 92783be257481bb3

Spoiler:

   La paix n'est que mensonge.
   Il n'y a que la passion.
   Par ma passion, j'obtiens la puissance.
   Par ma puissance, j'obtiens le pouvoir.
   Par mon pouvoir, j'obtiens la victoire.
   Par mes victoires, mes chaînes se brisent.
   La Force me libérera.
   Il n'y a pas de paix, il y a la colère.
   Il n'y a pas de peur, il y a la puissance.
   Il n'y a pas de mort, il y a l'immortalité.
   Il n'y a pas de faiblesse, il y a le Côté Obscur.
   Je suis le cœur de l'Obscurité.
   Je ne connais pas la peur, mais je l'instille à mes ennemis.
   Je suis le destructeur des mondes.
   Je connais le pouvoir du Côté Obscur.
   Je suis le feu de la haine.
   Tout l'univers se prosterne devant moi.
   Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
   Dans la mort de la lumière.
Dark Geo
Dark Geo

Humeur : Variable
Localisation : Sur terre pas loin probablement sous la lune
Emploi/Loisirs : Je manque de temps pour les citer.

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Geofraynils, sorcier sith
PA:
Dark Light et Mari Wan Left_bar_bleue26/26Dark Light et Mari Wan Empty_bar_bleue  (26/26)
PV:
Dark Light et Mari Wan Left_bar_bleue30/30Dark Light et Mari Wan Empty_bar_bleue  (30/30)

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Dark Geo 11.04.16 20:11

j'espère ne pas t'avoir coupé l'envie d'écrire la suite car nous l'attendons toujours.

_____________________
Dark Light et Mari Wan 92783be257481bb3

Spoiler:

   La paix n'est que mensonge.
   Il n'y a que la passion.
   Par ma passion, j'obtiens la puissance.
   Par ma puissance, j'obtiens le pouvoir.
   Par mon pouvoir, j'obtiens la victoire.
   Par mes victoires, mes chaînes se brisent.
   La Force me libérera.
   Il n'y a pas de paix, il y a la colère.
   Il n'y a pas de peur, il y a la puissance.
   Il n'y a pas de mort, il y a l'immortalité.
   Il n'y a pas de faiblesse, il y a le Côté Obscur.
   Je suis le cœur de l'Obscurité.
   Je ne connais pas la peur, mais je l'instille à mes ennemis.
   Je suis le destructeur des mondes.
   Je connais le pouvoir du Côté Obscur.
   Je suis le feu de la haine.
   Tout l'univers se prosterne devant moi.
   Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
   Dans la mort de la lumière.
Dark Geo
Dark Geo

Humeur : Variable
Localisation : Sur terre pas loin probablement sous la lune
Emploi/Loisirs : Je manque de temps pour les citer.

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Geofraynils, sorcier sith
PA:
Dark Light et Mari Wan Left_bar_bleue26/26Dark Light et Mari Wan Empty_bar_bleue  (26/26)
PV:
Dark Light et Mari Wan Left_bar_bleue30/30Dark Light et Mari Wan Empty_bar_bleue  (30/30)

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Bacrima 06.05.16 15:14

Tu ne m'as absolument pas coupé l'envie d'écrire, au contraire tes critiques sont super bien formulées, et constructives Wink.
La suite arrive peu après la fin de mes partiels Very Happy

_____________________
"Ouvrez-moi une bucolique à perte de vue, le ventre à tout le monde si vous l'aviez vu quand on n'y aurait qu'une petite partie de la société mécanisée."
Bacrima
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Revenir en haut Aller en bas

Dark Light et Mari Wan Empty Re: Dark Light et Mari Wan

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum