Réel Rêve II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réel Rêve II

Message  Crue Elle le 11.09.14 13:26

Je crois que je cherchais à te voir, dans ce coin paumé proche de ton village. Mais tellement honteuse de cela, je profitais qu'une rave se passe à quelques pas pour te montrer, te faire croire, assez débilement soit-il, que je n'avais pas besoin de toi. Je suis alors rentrer dans une pyramide ; bien que cela ressemblait plutôt à un gros bloc en pierres dorées. Il faisait toujours jour, il devait être 19h environ, mais à l'intérieur les lumières flashs violettes bleu ciel et vertes topazes côtoyaient les ténèbres. Je n'avais jamais vu pareil ambiance, aussi superbe ambiance. Jamais. J'étais emporté par la foule qui encerclait un DJ surplombant toute la salle, pleine à craquer. La musique techno je crois, tournait en boucle sans pour autant m'agacer une seule seconde, j'étais en pleine extase, comblé par autant d'amusement ! Il avait V J qui était là, dingue, mais là, à se dandiner comme j’espérais qu'elle le fasse un jour, qu'elle se lâche et s'amuse en se fichant du regard des autres qui n'en ont toujours rien à faire. J'étais tellement contente pour elle, heureuse pour moi. Mais peut être, au bout d'1 heure, je suis sortis, retrouvé un ami à toi, ex à moi, en allant chez lui, passer le bonjour. Et on parlait de toi, dehors, sur un chemin de gravier, donc pas facile d'y marcher avec des New Rock. Je crois me souvenir qu'il disait que j'avais fait la plus belle connerie en te laissant partir de ma vie. Mais je n'avais certainement pas besoin de son avis pour en être déjà certaine.

_____________________
Je me revois face au grand miroir de ma chambre, contemplant, impassible, le résultat d'un mois de deuil. De deuil. Je me souviens encore de la sensation des vêtements tombant le long de mon corps, arrachant les restes de ma peau, des lambeaux de ma souffrance. Ce sentiment de renaissance physique comme si le mal précédant les plaies n'existait pas. Insensible. Autant que les mots de réconforts. Autant que le silence de mort. Rien ne me touche plus. Simplement le souvenir de tes doigts entre les miens. De tes yeux dans les miens, de ton corps frêle et de tes cheveux...
avatar
Crue Elle

Humeur : D'une Obscure Clarté
Localisation : Un lieu chargé de Vie ou l'on Rêve de Mort

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Og'Fuz. Inconnu
PA:
0/0  (0/0)
PV:
0/0  (0/0)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum