Sur le coeur

Aller en bas

Sur le coeur

Message  Lynx le 03.10.13 10:45

Je ne sais pas comment abordé le sujet, peut être que pour y parvenir, il faut que vous soyez au courant de certaines choses sur ma vie. Cette discutions n'a pas pour but de me plaindre ou de me faire plaindre. ( Je le précise, en vue des différents arguments que je vais exposés ).

Je remarque que ma présentation lors de mon arrivée, ne permet pas de me cerner complètement, je vais donc taché de reprendre quelque grande ligne :

Je m'appelle Guillaume.
Je suis âgé maintenant de 21 ans - un ans de plus que lors de mon arrivée sur le fofo -.
Je ne reviendrais pas sur mes différentes lecture, sinon je me permet de vous renvoyé sur ma présentation lors de mon arrivée.
Je suis une personne disons ronde, car je sais que FirePowi n'aime pas m'entendre dire l'autre mots, bien que je trouve qu'il me caractérise plus en profondeur.
Lors de mon enfance, j'ai énormément souffert de cette différence qui me sépare des autres.
J'ai hélas aussi énormément souffert du regard des autres qui se posé sur moi, j'étais différents d'eux, je le sentais et il me le faisais aussi comprendre.

Je ne sais pas réellement si de la faute de ses regards ou si c'était encré profondément en moi, mais je n'arrivais pas à me faire confiance, j'essayé de m'intégré on me repoussé, on me faisais comprendre que j'étais de trop.

J'ai hélas, dû faire appel à mon instinct animal, j'usais sans vraiment le vouloir de violence la ou les autres usés de mépris envers moi.

Bref, passons sur toutes les "vannes" et autres "petites" remarques que j'ai endurées.

Je pensais que lors de mon entrée au collège cela allez cesser, mais on n'empêche pas l'homme de se moquer de ce qui lui est différents.

Lors de mon entrée au lycée, j'avais décidé de laisser tomber la violence, mais j'ai dû en usé une fois, car je ne supporté plus les diverses remarques que l'on me porter les jugements que l'on faisais sur moi sans me connaître.

Une remarque d'une amie, ma un jour laissé -pardonné moi l'expression - sur le c**. En effet elle est venue vers moi et ma dis :

- En faite, au début que l'on se connaissais tu me faisais peur, mais au fil du temps tu es un mec sympa.

Bref, comment prendre cette remarque, je fais peur au gens, je devais changé quelque chose sur mon comportement et qui mieux que Fire pour discuter de cette chose là ?

Après une longue discutions en cours de math, j'ai suivit ses conseils, je devais me montrer plus souriant. Ce que je fis, mais j'ai eu le droit encore une fois à la remarque. Je perdis totalement confiance en moi.

Petit ajout sur ma présentation car cette partie sera importante pour la suite :

N'ayant eut que très peu de véritable amies et amis dans ma jeunesse, je suis vraiment très loyale envers eux, je peux me prendre de tête avec énormément de connaissances afin de prendre la défense de l'une ou l'un de mes amies, amis.

Cette ajout sert pour se qui va suivre :

Pendant mes vacances d'été, j'ai fait un grand travail sur moi, j'ai tout fait afin de perdre du poids, cela n'a pas porté véritablement ses fruits. J'ai aussi fait un autre travail sur moi, j'ai appris à avoir plus confiance en met capacités en temps qu'être humain. C'est pour cela que Fire tu as pus remarqué du changement dans mon comportement en cette début d'année.

Mais hélas l'année n'a pas commencé comme voulut, pour des raisons vraiment stupides et non réfléchit - et hélas véritablement pensées - une amie pour qui j'avais fait beaucoup de sacrifices, ma "poignardée" dans le dos, elle a tenue des propos racistes choses que je ne peux entendre.

C'est ensuivit une période de froid entre nous, pendant 1 mois, nous ne nous sommes pas adresser la paroles. Un soir, j'ai repensé à nos moments d'amitiés, et dans un excès de stupidité je crois que je lui ai dis que je lui pardonne.
Mais la réalité reprend son cours, quand je la croise, je ne me sens pas en harmonie avec elle et je n'arrive pas à trouvé le pardon que j'ai exprimé dans mes paroles. Pourquoi ? Je n'arrive pas à trouvé la question au fond de moi même.

Est-ce que je suis pour vous j'ai été assez stupide d'avoir pardonné ?

Mais j'ai découvert autre chose sur cette personne, je l'ai défendus, j'ai perdus des amis pour elle, des amis qui l'insulter ouvertement et qui se foutait d'elle à longueur de temps et que vois-je ? Elle parle avec ces personnes.

Penser vous que je suis trop con d'avoir foutus en l'air des "amitiés" pour protégé une amie ?
Penser vous que je suis trop gentil donc hélas trop con et trop pris aussi pour un con ?

Désolé de vous dérangé avec mes états d'âme mais je voulais demandé tout ça a diverses personnes.


Dernière édition par Klev le 03.10.13 13:10, édité 1 fois (Raison : Correction des balises d'URL non effectives (Klev))

_____________________
Un jour, je trouverais un endroit Chat-leureux où me poser.
avatar
Lynx

Humeur : Chat-leurese
Localisation : Dans la forêt.
Emploi/Loisirs : Adore le coloriage. Merci FirePowi.

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Nom : Lynx, Classe : Félin, Niveau : 1
PA:
26/26  (26/26)
PV:
30/30  (30/30)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Klev le 03.10.13 13:52

Lynx a écrit:Je ne sais pas réellement si (c'était) de la faute de ses ces regards ou si c'était encré ancré profondément en moi, mais je n'arrivais pas à me faire confiance, j'essayé j'essayais de m'intégré m'intégrer on me repoussé repoussait, on me faisais faisait comprendre que j'étais de trop.
… Tu sais… J'en ai parlé dernièrement, c'est… enfin, la confiance vient selon le regard des autres, chez l'enfant, je crois.
C'est leur regard qui a influencé ton comportement…

Lynx a écrit:Bref, comment prendre cette remarque, je fais peur au gens, je devais changer changé quelque chose sur mon comportement et qui (de) mieux que Fire pour discuter de cette chose là ?

Après une longue discutions discussion en cours de math, j'ai suivit suivi ses conseils, je devais me montrer plus souriant. Ce que je fis, mais j'ai eu le droit encore une fois à la remarque. Je perdis totalement confiance en moi.
… Mh… Sourire est un bon début, mais… ça ne fait pas tout. Et puis, si tu changes du jour au lendemain, il faut parfois du temps au gens pour le voir. Ils ne cherchent pas à remarquer si tu changes et se basent sur ce qu'ils savent… (Comme tout le monde…)

Et puis, … ce qui importe c'est ce que tu es toi même. Se forcer à changer, se forcer à sourire… Non. Si tu le veux vraiment, c'est pas en surface que tu dois changer…
Sinon dès que tu seras contrarié ou fatigué, ça explosera. Il ne faut pas se mentir, il faut être, et partir dans la direction que l'on souhaite.
Ne l'oublie pas. Ça ne t’empêche pas de déjà faire des sourires, mais c'est pas si bon que ça d'aller contre soi même.
L'acceptation. *sourire*
Il faut que tu en ai envie, pas que tu te forces. *sourire*

Lynx a écrit:N'ayant eut eu que très peu de véritables amies et amis dans ma jeunesse
[Putréfaction], mais je les attire tous ! *rires*
J'ai beaucoup d'amis qui n'ont pas beaucoup d'amis, ou qui n'en on pas eu beaucoup.
Mais on sait bien que c'est pas la quantité qui compte, en amitié… *sourire*

Lynx a écrit:je suis vraiment très loyal envers eux, je peux me prendre de (la) tête avec énormément de connaissances afin de prendre la défense de l'une ou l'un de mes amies, amis.
J'ai toujours eu un certain relativisme qui fait que j'ai toujours pris la défense de tout le monde, enfant, durant les tensions entre mes différents amis. Je vois donc de quoi tu parles en disant « loyauté », d'une certaine façon, je crois.

Lynx a écrit:J'ai tout fait afin de perdre du poids, cela n'a pas porté véritablement ses fruits.
Y a t-il déjà des personnes de fortes corpulences dans ta famille ?
Tu t'y es pris comment ? (quelques exemples)

Lynx a écrit:Mais la réalité reprend son cours, quand je la croise, je ne me sens pas en harmonie avec elle et je n'arrive pas à trouvé trouver le pardon que j'ai exprimé dans mes paroles. Pourquoi ? Je n'arrive pas à trouvé trouver la question au fond de moi même.
Je pourrais pas t'aider avec la rancune… j'ai ai jamais vraiment eu beaucoup ou souvent.
Mais… tu sais, l'esprit est comme ça… je crois… On dit des choses, parfois par pitié, et… Après… on se rend compte qu'on sait pas appliquer. Tu lui as expliqué pourquoi tu lui en voulais, au départ, je présume ?

Lynx a écrit:Est-ce que je suis pour vous j'ai été assez stupide d'avoir pardonné ?
Je prône le pardon absolu. Il faut toujours savoir pardonner. La vengeance et la rancune n’entraînent que des cycles de haines… Pardonner, accepter. C'est du moins ce que je pense.
Bien sûr c'est parfois plus facile à dire qu'a faire…

Lynx a écrit:Penser pensez vous que je suis trop con d'avoir foutus foutu en l'air des "amitiés" pour protégé protéger une amie ?
Non. Tu sais, quand les gens se recherchent, parfois, par pur hasard, ils vont se retrouver à parler avec des ennemis.
Ce n'est pas de la connerie. La loyauté est quelque chose de noble.

Lynx a écrit:Penser vous que je suis trop gentil donc hélas trop con et trop pris aussi pour un con ?
Personne n'est trop gentil.
Par contre il y a des profiteurs, parfois.
Ton amie ne doit pas se rendre compte. Beaucoup de gens ne se rendent pas compte de ce qu'on fait pour eux, parfois… Je ne la connais pas, bien sûr.
Mais il est courant que les gens soient égocentriques, non ? Qu'ils ne cherchent pas a regarder ce qu'il y a dans l'autre… Pas tout le temps. Bien sûr rien n'est absolu… Et avec le temps on peut changer… Parfois on a envie de se faire accepter par un groupe, même si ça sert à rien,… et on réfléchit pas, et on froisse une personne qui nous avait aidé à un moment.

C'est ni plus ni moins que de la diplomatie…

Penses-tu que tu devrais lui en vouloir alors qu'elle essaye de se faire des amis ? *sourit*
Elle le fait maladroitement, … certes. Mais… elle t'oublie, c'est ça ?
Et ça… ce n'est pas loyal.
On aime toujours que nos sentiments soient rendus. Et… elle ne te rend pas assez ?…




Lynx a écrit:Désolé de vous dérangé déranger avec mes états d'âme mais je voulais demandé demander tout ça a diverses personnes.
Baka. *sourit*

Je suis là pour ça. J'ai pas de boulot, ça m'occupe. Et ça me fait plaisir. Et ça m'intéresse d'aider, pour apprendre à aider encore mieux.
N'hésite pas. *sourire encourageant*


(J'ai profité de mon temps pour corriger tes fautes dans les citations, si ça t'intéresse (je le fais rarement, ça m'a amusé). Surtout des problèmes de conjugaison ; tu mets des verbes qui finissent en sonorité « é » à l'infinitif. *sourit*
Peut être un peu plus de virgules de temps en temps pour aérer.)

_____________________
Dans la Nébuleuse, tout devient possible. Les rires se joignent aux larmes, l'émotion à l'instant, le temps à l'espace ; tous les fils noués en une toile de maître, surface interactive, simple résultante de l'activité des individus…

Klev
Admin

Emploi/Loisirs : Administrateur en torpeur.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Dark Geo le 03.10.13 14:36

Lynx a écrit:Je m'appelle Guillaume.
Bonjour Guillaume  ;-)

Lynx a écrit:Je suis une personne disons ronde
Bienvenu au club ? comment te situerais tu ? Obélix ? Chabal ? au dessus en dessous d'un des deux ? Personnellement je me situerai dans la moyenne des deux, ni O**** ni Maigre, j’entretiens la "pancia" (Cf traduction italienne : "le petit ventre" ) en tout honnêteté et confort pour moi même. Ne pas être gêné par son physique est une bonne chose, je pense qu'il vaut mieux être "beau intérieurement" que "beau extérieurement".

Venons en au choses sérieuses :

Lynx a écrit:- En faite, au début que l'on se connaissais tu me faisais peur, mais au fil du temps tu es un mec sympa.
J'ai vécu quelques petit épisodes qui ont montré des similitudes avec ce que j'imagine qu'il a pu t'arriver. Prenons mon exemple : j'ai toujours été "au dessus" des autres élèves de ma classe jusqu'à mi collège. Qu'entend-je par "au dessus" ? Ni plus intelligent, ni plus fort j'avais juste la comprenette plus facile dans les domaines scientifiques ce qui m'a permis, peu être grâce à l'informatique, d'être rapidement considéré comme étant un "tête". autre différence ma taille et le plaisir que je prenais à lire. Les gens ont peur et viennent facilement à nous détester (haïr ?), mettre à l'écart dès que de très infimes différences se font ressentir. N'ai peur nous sommes là et capable de passer outre ces différences ! Veille juste à ne pas tomber dans cette sombre spirale :


Portion du code Sith (CF : Star Wars) a écrit:"La peur mène à la haine
La haine mène à la colère
La colère mène à la souffrance,
La souffrance mène au côté obscur de la Force"  
Lynx a écrit:Est-ce que je suis pour vous j'ai été assez stupide d'avoir pardonné ?

Mais la réalité reprend son cours, quand je la croise, je ne me sens pas en harmonie avec elle et je n'arrive pas à trouvé le pardon que j'ai exprimé dans mes paroles. Pourquoi ? Je n'arrive pas à trouvé la question au fond de moi même.
Je pense le pardon comme étant absolu. Tu n'as pas été stupide de vouloir pardonner, tu l'as plus été d'avoir abandonné en cours de route, peu être un manque de résolution qui prouverai que tu ne peu complètement oublier les propos de ton amie. La vie est faite de haut et de bas, d'illusions et désillusion.

Lynx a écrit:Penser vous que je suis trop con d'avoir foutus en l'air des "amitiés" pour protégé une amie ?
Penser vous que je suis trop gentil donc hélas trop con et trop pris aussi pour un con ?
Tu es jeune, ne l'oublie pas. (Hum, Hum ... et c'est moi qui dit çà, du haut de mes 20,96 ans....à l'erreur près) Le temps es une chose qui remédiera à ces "pertes". soit ces gens te considéraient comme des amis et chercheront à reprendre contact, ... soit ce n'étaient que des connaissances que tu estimais non réciproquement. il faut alors choisir de passer outre. Certaines de mes "connaissances" (descendues à ce rang pour le moins) ne cherchent pas à reprendre contact avec moi. tu as beau leur envoyer des messages, courriers.... invitations parfois tu n'obtient même plus de réponse. Ces gens là oublie les, tu ne t'en portera pas plus mal. Qu'en est-il de ceux que l'on considère alors au dessus des connaissances ? Nos amis ? le sont-ils réellement ? Ne le sont-ils pas ? dur de répondre à cela. c'est trop subjectif mais penses y : Qui que l'on soit il y a toujours au dessus des amis : les gens qui nous aiment.

Et pour finir :

Lynx a écrit:Désolé de vous dérangé avec mes états d'âme mais je voulais demandé tout ça a diverses personnes.
Mieux vaut que tu nous en parle que de tout garder pour toi. tu ne nous connais pas (pas tous) physiquement, cela t'aide peu être à en parler mais prend alors en considération que quoi qu'on dise, jamais nous n'auront tout les éléments pour te répondre de façon complètement pertinente.

_____________________


Spoiler:

   La paix n'est que mensonge.
   Il n'y a que la passion.
   Par ma passion, j'obtiens la puissance.
   Par ma puissance, j'obtiens le pouvoir.
   Par mon pouvoir, j'obtiens la victoire.
   Par mes victoires, mes chaînes se brisent.
   La Force me libérera.
   Il n'y a pas de paix, il y a la colère.
   Il n'y a pas de peur, il y a la puissance.
   Il n'y a pas de mort, il y a l'immortalité.
   Il n'y a pas de faiblesse, il y a le Côté Obscur.
   Je suis le cœur de l'Obscurité.
   Je ne connais pas la peur, mais je l'instille à mes ennemis.
   Je suis le destructeur des mondes.
   Je connais le pouvoir du Côté Obscur.
   Je suis le feu de la haine.
   Tout l'univers se prosterne devant moi.
   Je m'engage dans les ténèbres où j'ai trouvé la vraie vie
   Dans la mort de la lumière.
avatar
Dark Geo

Humeur : Variable
Localisation : Sur terre pas loin probablement sous la lune
Emploi/Loisirs : Je manque de temps pour les citer.

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Geofraynils, sorcier sith
PA:
26/26  (26/26)
PV:
30/30  (30/30)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Yoendel le 03.10.13 15:37

Lynx a écrit:Je remarque que ma présentation lors de mon arrivée, ne permet pas de me cerner complètement, je vais donc tacher de reprendre quelque grandes lignes :
La présentation ne permettra à personne d'être cernée. La mienne a été construite à une époque où les trois me précédant (Kuroicb, Bac et Klev) me connaissaient et étaient les seuls sur le forum.
Donc elle est déjà incomplète.
De plus, personne ne peut me cerner, même pas moi-même... comment pourrais-je prétendre cerner quiconque ?
><(, Dark Geo, Klev, Bacrima, Svetlana, Saül me connaissent plutôt bien. Powi de plus en plus.
Pour autant, je suis un amas de surprises continuel. Même pour moi.
De bonnes ou de mauvaises surprises, d'ailleurs.
Pas plus tard qu'hier, j'ai redécouvert à quel point le pardon peut être dur, surtout envers quelqu'un que l'on aime énormément.

Enfin bref. je vais cesser de parler de moi.

Je m'appelle Guillaume.
Enchanté, Guillaume. Moi, vu le nombre de spoils de mon prénom sur la chatbox (merci ><(, Saül et Klev !), je ne perds rien à dire le mien... moi c'est Malik.
Mais Yoendel, Yo, Anoki, Solveykiel ou le Renard Bleu me plaisent aussi. Malik est un peu trop... royal, sur un forum démocratique (Malik signifiant Roi en arabe :mrgreen:)
Cependant, je te préviens que je continuerai à dire Lynx. Comme pour Powi. Je connais pas mal de monde ayant vos prénoms, donc dans mon esprit, c'est plus clair. *rire*

Lynx a écrit:Je suis âgé maintenant de 21 ans - un ans de plus que lors de mon arrivée sur le fofo -.
Tu es donc mon senpai.

Lynx a écrit:Je suis une personne disons ronde, car je sais que FirePowi n'aime pas m'entendre dire l'autre mots, bien que je trouve qu'il me caractérise plus en profondeur.
Et moi, plutôt rachitique, pour reprendre les inquiétudes de certains de mes proches. *petit rire*
Enfin bref... c'est dommage que notre société y accorde tant d'importance...
Je connais pas mal de personnes "rondes" qui sont les plus sympas du monde.
L'une s'appelle Christiane. Un autre s'appelle Anthony. Bien que je ne l'aie pas revu depuis longtemps. Un autre encore... *sourire*

Contrairement à Powi, je suis prêt à entendre n'importe quel autre mot. En revanche, je pense être d'accord avec lui sur l'idée que j'ai du mal à entendre en ces mots une profonde dévalorisation de soi.
Moi, je suis maigre. Filiforme pour dire joli, maigrichon pour faire gamin, rachitique pour faire croire que je suis sous-nourri, fil de fer pour me donner de la dureté. En plus j'ai un Pectus excavatum
. Un truc qui donne encore plus l'impression que je suis mal nourri.
Mais je suis moi.
Et cela est déjà en soi...quelque chose de magnifique. Même si je m'en rend pas compte.
Et cela ... fait de ma forme quelque chose de secondaire.
En plus, j'ai un humour stupide, une énergie digne de speedy gonzalès (mais y a pire) surtout quand je suis stressé, une fâcheuse tendance à mettre des maths partout et à essayer de voir les choses de façon enfantine.
Pour autant, je crois que je m'aime comme cela...

Et toi ?

Lors de mon enfance, j'ai énormément souffert de cette différence qui me sépare des autres.
J'ai hélas aussi énormément souffert du regard des autres qui se posait sur moi, j'étais différent d'eux, je le sentais et ils me le faisaient aussi comprendre.
Je comprends. Mais je sais aussi que c'est peut-être inhérent à la nature humaine.
Des différences, il y en a.
Moi, j'ai souffert d'être le seul à aimer les maths. Longtemps. Que seuls Anselme Lanturlu, Sophie, Tirésias, etc... (personnages de BD) soient les seul à jouer avec. (phrase bancale, ON) D'y voir des mondes aussi riches que celui du Seigneur des Anneaux.
Souffert de mes maigres capacités sportives.
Souffert d'être traité de naïf parce que j'étais Chrétien.
Souffert de vouloir être non-violent...
Souffert d'être doué d'empathie...
Souffert...

J'ai l'impression qu'on a tous de quoi souffrir pour quelque chose...
Aussi, je comprends...
Mais...ma question ... "est-ce inévitable ?". J'aimerais bien que non.
Maintenant, je me demande : "que faire avec ça ?"

... construire le monde ?


Lynx a écrit:Je ne sais pas réellement si c'est de la faute de ces regards ou si c'était encré profondément en moi, mais je n'arrivais pas à me faire confiance, j'essayais de m'intégrer on me repoussait, on me faisait comprendre que j'étais de trop.
J'ai connu ça. Et par ceux que je considérais comme mes meilleurs amis, au collège. ça fait très mal...
Je compatis.
Chemin de solitude.
Subie.

L'une de mes chances aujourd'hui est de connaitre un autre chemin de solitude.
Choisie.
Une voie qui est mienne et intime.

Une voie qui m'est nécessaire, même en situation conjugale.
La voie du renard bleu.
Celle où je me recentre.
Celle où je suis moi, en face de moi;
Serein.

Et je vous souhaite à tous d'arpenter sereinement la vôtre...

J'ai hélas, dû faire appel à mon instinct animal, j'usais sans vraiment le vouloir de violence là ou les autres usaient de mépris envers moi.

Bref, passons sur toutes les "vannes" et autres "petites" remarques que j'ai endurées.
Violence... ce mot là...revient beaucoup, ces derniers temps...*songeur*
Moi aussi j'en ai usé.
La violence froide et orgueilleuse.
Celle Chaude et accompagnée d'actes.

Quant aux vannes, je comprends tout à fait. J'en ai connues... et ô combien connues.
Une vanne, ça passe (et encore).

Mais dès la répétition, ça s'insère. et ça reste. S'empoisonne...

Je pensais que lors de mon entrée au collège cela allait cesser, mais on n'empêche pas l'homme de se moquer de ce qui lui est différent.
Ah ça...
*soupir*
il semble que ce soit dans un but de survie que l'homme se créé cela, mais... c'est triste, oui.

Bref, comment prendre cette remarque, je fais peur au gens, je devais changé quelque chose sur mon comportement et qui mieux que Fire pour discuter de cette chose là ?

Après une longue discutions en cours de math, j'ai suivit ses conseils, je devais me montrer plus souriant. Ce que je fis, mais j'ai eu le droit encore une fois à la remarque. Je perdis totalement confiance en moi.
*rire* (NB : je me moque pas. Je ne sais même pas pourquoi je rie. évacuation de stress ? )
*songeur* Peur aux gens ? Eh beh. Voilà un chemin que je ne connais pas. je suis mal placé pour faire "peur", je crois.
Le chemin du sourire, je connais mieux. Mais je t'avoue que c'est pas plus un chemin facile.
Pour des dizaines de sourires donnés, tu en reçois peu de "vrais".
Sauf si quelqu'un est amoureu(x/se) ou du moins superbement en phase avec toi (si si, ça existe !). *petit rire*
Et c'est un chemin où l'on ne peut pas changer son visage. Il faut d'abord changer son regard sur les choses. Accepter une part de ... "confiance" ? "Naïveté" ? - qui te fait dire que malgré les apparences de l'autre, tu vas chercher le contact. Un petit peu. Pas plus. Puis voir ce qu'il en fait.
Apprivoiser, quoi.
Mais... c'est aussi dur...
Et le chemin,une fois emprunté, n'est jamais "plus facile". Toujours différent...

Mais bon...mes mots les plus censés seront les suivants : Ganbatte ne !!

N'ayant eu que très peu de véritables amies et amis dans ma jeunesse, je suis vraiment très loyale envers eux, je peux me prendre de tête avec énormément de connaissances afin de prendre la défense de l'une ou l'un de mes amies, amis.
*rire* (là je sais pourquoi je ris. Comme à chaque fois qu'une faute change mon regard sur une phrase. (j'aime beaucoup ce genre de fautes. j'en fais plein aussi) Ladite faute est soulignée... et puis je ris aussi pour la phrase... je la trouve belle.)

Mais tu en as eu. C'est une chance extraordinaire.
Des véritables amis... *sourire*

...*songe à un champ de blé agité par le vent*
*lui rappelle ce que signifie le mot "apprivoiser"*
... "c'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui rend ta rose...si...importante."
... *perdu dans le vague*
*coucher de soleil*

Mais hélas l'année n'a pas commencé comme voulue, pour des raisons vraiment stupides et non réfléchies - et hélas véritablement pensées - une amie pour qui j'avais fait beaucoup de sacrifices, ma "poignardée" dans le dos, elle a tenu des propos racistes, choses que je ne peux entendre.

S'est ensuivit une période de froid entre nous, pendant 1 mois, nous ne nous sommes pas adressés la paroles. Un soir, j'ai repensé à nos moments d'amitiés, et dans un excès de stupidité je crois que je lui ai dis que je lui pardonne.
Mais la réalité reprend son cours, quand je la croise, je ne me sens pas en harmonie avec elle et je n'arrive pas à trouvé le pardon que j'ai exprimé dans mes paroles. Pourquoi ? Je n'arrive pas à trouver la question au fond de moi même.
... dur. Je ne sais. Comme je l'ai exprimé plus haut, le pardon est un chemin très difficile. Malgré ce qu'on peut en penser.
J'aime beaucoup l'idée de Klev et Geo sur le "pardon absolu".
En plus, en temps que chrétien, je me dois de le revendiquer aussi.
Pourtant...
Je le trouve dur.
Moi-même, au bout de longues années, j'ai découvert que j'ai du mal à pardonner. Je croyais... mais... non.
Des proches.
Des camarades...
Des frères...

Mon pardon n'est pas aussi absolu que je me plais à le croire.
Puisque je suis plus coulant sur bien des points avant de me sentir blessé, lorsque l'on dépasse mon seuil de réaction, c'est que la cicatrice va mettre du temps à se fermer.


mais... dans la situation présente, j'ai une question...

"Je lui pardonne".

... "on pardonne plus facilement aux autres d'avoir eu tort que d'avoir eu raison."
Je crois que c'est dans Harry Potter, ça. Sais plus. (oui, Harry Potter et la Philosophie est un livre intéressant. *rire*)
Pardonner est une chose qui ne se donne pas.
Pardonner à quelqu'un... ne sert à rien s'il ne souhaite pas le pardon.

Un exemple de situation dans lequel l'autre ne souhaitera pas le pardon est celui dans lequel les deux partis sont convaincus d'avoir eu raison.

Ma question est alors : "attendait-elle que tu lui pardonnes ou attendait-elle que tu t'excuses ?"

Pour qu'il y ait un froid...
C'est que ta réaction l'a blessée, non ?
Bien sûr, la sienne t'a blessé. Je comprends tout à fait. elle m'aurait aussi blessé.

Je ne souhaite pas juger. Qui suis-je pour le faire, d'ailleurs ?
mais ce que je dis n'est pas un avis sur ce qui se passe; C'est juste une hypothèse. Probablement fausse, d'ailleurs.
une hypothèse qu'il me parait important de considérer. Au Cas Où.

Si ta réaction a blessé une partie d'elle (que se soit son orgueil ou autre chose...), il me parait important de s'en rendre compte...
Bien sûr, il ne s'agit pas de lui dire "tu as eu raison".
Mais plutôt reconnaitre que... "Tu sais que tu m'as blessé, et il semble que ma réaction t'ait blessé en retour. je reconnais que tu as touché une corde sensible sur laquelle nous sommes, et serons peut-être toujours, en désaccord. Mais voilà. Quoi que tu ais pu me faire, je souhaite de tout cœur te pardonner. mais cela ne marchera pas si toi non plus tu ne souhaites pas me pardonner ce que j'ai pu involontairement te faire."

... Je tiens à être clair. Cela n'est pas un jugement de ma part, j'insiste.
Je ne sais même pas comment tu as réagi à ses propos (à elle). Cela ne me regarde pas de le savoir. Même si je suis prêt (mais est-on vraiment prêt ?) à l'entendre, je crois.
Cela est juste une façon que j'essaie de remettre en cause ton regard. De te faire voir "autrement" la situation que tu dépeints.
Si cela se trouve, cela n'a aucun rapport avec ce que tu dis. Elle ne s'est peut-être pas sentie blessée, je ne sais pas. J'envisage juste cette possibilité qui me parait importante à envisager.
Peut-être même que je ne devrais pas l'envisager.
Peut-être même que ce que je te dis te blesse. Si oui, je m'en excuse d'avance, ce n'est pas mon but...

...


Est-ce que je suis pour vous j'ai été assez stupide d'avoir pardonné ?

Mais j'ai découvert autre chose sur cette personne, je l'ai défendue, j'ai perdu des amis pour elle, des amis qui l'insultaient ouvertement et qui se foutaient d'elle à longueur de temps et que vois-je ? Elle parle avec ces personnes.

Penser vous que je suis trop con d'avoir foutus en l'air des "amitiés" pour protégé une amie ?
Penser vous que je suis trop gentil donc hélas trop con et trop pris aussi pour un con ?
Je n'en crois pas un mot.
Oui, cela rentre dans le cadre du triangle de Karpmann que je déteste tant, dans lequel celui qui se place en sauveteur devient victime.
Oui, j'ai connu ça aussi. J'ai défendu un ami qui ne m'a jamais considéré comme tel.
Oui, cela m'a fait me mettre à dos la moitié de ma classe.

Mais "non". Tu as peut-être foutu en l'air des amitiés, et c'est bien dommage.
Mais... qui que soient ces personnes, elles sont peut-être gentilles mais... pour le coup, elles se sont montrées hypocrites envers ton amie.
Peut-être y avait-il d'autres moyens de le leur faire comprendre...
Je ne peux pas le savoir.
Sait-elle ce qu'ils disaient d'elle ?

Mais tu ne peux pas lui reprocher de leurs parler... Elle ne comprendrait peut-être pas...

Mais NON. Tu n'es pas "trop con".
Tu as tes principes. Tes valeurs morales. Différentes des leurs. Différentes des siennes. Différentes des nôtres, et heureusement d'ailleurs.
Différentes des miennes. Encore plus heureusement.
mais dans cette histoire, tu es "toi". Imparfait, trébuchant sur ton propre chemin, portant "ta croix".
malheureux pendant ces chutes et ces coups de la vie.
Mais "toi".

Aurais-tu préféré te taire et te sentir mal à l'aise à propos de ce qu'ils disent ? Au risque qu'un jour elle apprenne cela et croie que tu te moques d'elle ?

L'intégrité est aussi une qualité.
Je ne parlerai pas de tort ou de raison.
Je ne suis pas là pour distribuer les torts.
Je parlerai de "soi".

Au risque de me répéter : ganbatte ne !!

Désolé de vous déranger avec mes états d'âme mais je voulais demandé tout ça a diverses personnes.
Avec plaisir, aucun souci. On a tous besoin de déballer ses soucis à un moment où à un autre... et on est tous heureux d'avoir quelqu'un pour les partager...
Moi le premier.



Bon. je ne citerai Ni Klev ni Dark Geo, ça ferait trop long. *rire*

Hormis une chose :



Dark Geo a écrit:  
Lynx a écrit:Désolé de vous dérangé avec mes états d'âme mais je voulais demandé tout ça a diverses personnes.
Mieux vaut que tu nous en parle que de tout garder pour toi. tu ne nous connais pas (pas tous) physiquement, cela t'aide peu être à en parler mais prend alors en considération que quoi qu'on dise, jamais nous n'auront tout les éléments pour te répondre de façon complètement pertinente.
+1


Dernière édition par Yoendel le 05.10.13 12:16, édité 3 fois

_____________________
"On ne voit bien qu'avec le cœur: l'essentiel est invisible pour les yeux." le renard, A de St Exupéry.
"Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le Petit prince.
-C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie «créer des liens...»"
http://www3.sympatico.ca/gaston.ringuelet/lepetitprince/chapitre21.html
"eux veulent me forcer à parler pour ne rien dire, alors je ne dis rien pour parler."
"Il ne faut pas mettre les gens dans des petites cases ; c'est un signe de confusion mentale, mon chou !" les Chants de la Mallorée
"Point de monde sans hasard... point de hasard sans monde... la boucle est bouclée" Alexandra.
"et si notre monde avait 3 coordonnées temporelles pour une spatiale ?"
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Klev le 03.10.13 23:37

… *choqué*
Mon dieu. Sur mon téléphone le mes sage de Malik me paraissait long.
Mais… En fait c'est LE pavé ! On devrait avoir un système de scoring pour ça. *rires*

_____________________
Dans la Nébuleuse, tout devient possible. Les rires se joignent aux larmes, l'émotion à l'instant, le temps à l'espace ; tous les fils noués en une toile de maître, surface interactive, simple résultante de l'activité des individus…

Klev
Admin

Emploi/Loisirs : Administrateur en torpeur.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  ><( )>< le 04.10.13 13:24

(ce message ne servait à rien, et je vais vraiment pas arriver à répondre. Rien à apporter en plus).


Dernière édition par ><((|))>< le 05.10.13 12:14, édité 1 fois

_____________________
"Un jour..." Parole d'Espoir.

"Un jour peut-être". Parole de Probabiliste.

"Les mots ne sont ni innocents, ni transparents". Parole de Franguleuse.

"Peut-on se noyer dans un concept ?" Question de Joral, Apprenti Philosophe.
avatar
><( )><

Humeur : Océanique
Localisation : Dans ma tête

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Yoendel le 04.10.13 17:42

*hausse les épaules d'un air grincheux*

Oui. En revanche même si ma réponse est longue, je dis ça du fond du coeur.

Lorsqu'il s'agit de remonter le moral de quelqu'un, je mets trois à quatre fois ce temps là en général.
Mais vous vous en rendez pas compte, puisque ça passe en dialogue et pas en un coup.

_____________________
"On ne voit bien qu'avec le cœur: l'essentiel est invisible pour les yeux." le renard, A de St Exupéry.
"Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le Petit prince.
-C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie «créer des liens...»"
http://www3.sympatico.ca/gaston.ringuelet/lepetitprince/chapitre21.html
"eux veulent me forcer à parler pour ne rien dire, alors je ne dis rien pour parler."
"Il ne faut pas mettre les gens dans des petites cases ; c'est un signe de confusion mentale, mon chou !" les Chants de la Mallorée
"Point de monde sans hasard... point de hasard sans monde... la boucle est bouclée" Alexandra.
"et si notre monde avait 3 coordonnées temporelles pour une spatiale ?"
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Klev le 04.10.13 18:34

Yoendel a écrit:*hausse les épaules d'un air grincheux*

Oui. En revanche même si ma réponse est longue, je dis ça du fond du coeur.

Lorsqu'il s'agit de remonter le moral de quelqu'un, je mets trois à quatre fois ce temps là en général.
Mais vous vous en rendez pas compte, puisque ça passe en dialogue et pas en un coup.
… Mais…
J'ai pas dit que c'était trop long, moi !

*air triste*
C'est long, ça peut être chiant à lire (ça l'a pas été du tout pour moi), mais j'ai jamais voulu dire par là quelque chose comme « Tu aurais mieux fait de ne pas répondre »…
*fronce les sourcils*
Suis-je bien clair ?
Je préfère toujours voir un pavé avec du contenu que rien du tout. Et je pense pas être le seul.

_____________________
Dans la Nébuleuse, tout devient possible. Les rires se joignent aux larmes, l'émotion à l'instant, le temps à l'espace ; tous les fils noués en une toile de maître, surface interactive, simple résultante de l'activité des individus…

Klev
Admin

Emploi/Loisirs : Administrateur en torpeur.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Lynx le 04.10.13 22:09

Je vais faire réponse par réponse, des différentes réponses que vous m'avez laissé, je vous en remercie énormément d'avoir pris un peu de votre un peu de temps pour me répondre :

Klev a écrit:… Tu sais… J'en ai parlé dernièrement, c'est… enfin, la confiance vient selon le regard des autres, chez l'enfant, je crois.
C'est leur regard qui a influencé ton comportement…
Je le pense aussi, étant enfant j'étais énormément influençable, ne pensant pas voir le mal autour de moi, je pense que je rêvais d'un monde qui n'est hélas pas celui qui nous entoure *soupir*

Klev a écrit:… Mh… Sourire est un bon début, mais… ça ne fait pas tout. Et puis, si tu changes du jour au lendemain, il faut parfois du temps au gens pour le voir. Ils ne cherchent pas à remarquer si tu changes et se basent sur ce qu'ils savent… (Comme tout le monde…)
Oui, je comprend, mais je pense que j'ai baisser les bras car cette remarque se refit un peu plus tard alors que j'avais essayer de me paraître moins Boubourse. Cela me donna un grand coup de marteau dans le dos, mais maintenant je pense être un peu plus souriant, moins renfermé sur moi même - du moins je l’espère *rires*

Klev a écrit:Et puis, … ce qui importe c'est ce que tu es toi même. Se forcer à changer, se forcer à sourire… Non. Si tu le veux vraiment, c'est pas en surface que tu dois changer…
Sinon dès que tu seras contrarié ou fatigué, ça explosera. Il ne faut pas se mentir, il faut être, et partir dans la direction que l'on souhaite.
Ne l'oublie pas. Ça ne t’empêche pas de déjà faire des sourires, mais c'est pas si bon que ça d'aller contre soi même.
L'acceptation. *sourire*
Il faut que tu en ai envie, pas que tu te forces. *sourire*
Oui, l'acceptation c'est une grande phase dans le changement que je dois opéré mais comment s'accepté si les autres ne m'accepte pas.
En réfléchissant plus à la question de l'acceptation, est ce que j'ai déjà vraiment essayer de m'accepté moi même ?
.... Non, en réalité je prenais le regard des autres pour le regard que je devais porté sur moi même. On me trouve obèse, et froid, c'est que je le suis.
Mais la réalité je le pense est tout autre, je pense que mon comportement opte énormément sur le regard des autres. Si je pense que je suis obèse je risque de montré des signes de cette différence, si je prend pour argent comptant que je suis froid, mon comportement le reflétera.

Klev a écrit:Mais on sait bien que c'est pas la quantité qui compte, en amitié… *sourire*
Oui, je suis d'accord avec toi, la quantité des amis ne fait pas tout, c'est la profondeur des liens, des amis qui sont prêt à t'accepter comme tu l'ai, qui ne te laisse pas tombé qui font tous pour te remonté quand tout va mal. - J'ai eut le droit de vérifié ce point là, après que j'ai annoncé que j'hésité à plaquer mes études, un mouvement de personnes de ma classe mon interdit d'abandonné, de renoncé, je dois m'accroché. ( Powi, je pense que tu viens de l'apprendre que j'avais se doute, je ne voulais pas t'ennuyer avec mes états d'âme. Désolé. )-

Klev a écrit:J'ai toujours eu un certain relativisme qui fait que j'ai toujours pris la défense de tout le monde, enfant, durant les tensions entre mes différents amis. Je vois donc de quoi tu parles en disant « loyauté », d'une certaine façon, je crois.
Je pense que tu as bien compris de quoi je parle, laissé un amis dans la galère se n'est pas pour moi. Jamais de coup bas dans le dos, je trouve ça lâche et laisser un amis se planté encore moins.

Klev a écrit:Y a t-il déjà des personnes de fortes corpulences dans ta famille ?
Tu t'y es pris comment ? (quelques exemples)
Oui, un de mes parents est de fortes corpulence, j'ai eut un avis médical et quoi que je fasse je ne pourrais pas perdre mes rondeurs, si je veux "perdre du poids", la course, le vélo ou autre sport ne m'aiderons pas, il me faut faire de la musculation d'après mon médecin.

Klev a écrit:Tu lui as expliqué pourquoi tu lui en voulais, au départ, je présume ?
Oui, je lui ai exposé pourquoi je me comporte comme ça, la réponse à laquelle j'ai eut le droit est que j'ai tord sur tout. Mais je ne pense pas que c'est la réponse qui m'a fait le plus de mal mais son comportement qui signifié "je m'en fout" lorsque je lui exposé mon point de vue.

Klev a écrit:Je prône le pardon absolu. Il faut toujours savoir pardonner. La vengeance et la rancune n’entraînent que des cycles de haines… Pardonner, accepter. C'est du moins ce que je pense.
Bien sûr c'est parfois plus facile à dire qu'a faire…
En effet, je pense aussi que le pardon absolu est important afin d'évité toutes forme de rancune, mais hélas quand je lui ai dis je pensais y arrivé, mais apparemment une partie de moi ne le souhaite pas réellement.

Klev a écrit:Penses-tu que tu devrais lui en vouloir alors qu'elle essaye de se faire des amis ? *sourit*
Elle le fait maladroitement, … certes. Mais… elle t'oublie, c'est ça ?
Et ça… ce n'est pas loyal.
On aime toujours que nos sentiments soient rendus. Et… elle ne te rend pas assez ?…
*Rires*
Non bien sur que non, je ne peux lui en vouloir de se faire des amis, qui serais-je pour lui en vouloir pour de tel choses ? *sourire*

La peur de l'abandon, non pas vraiment, je sais hélas que des "amis" que je pense ne voient pas "l'amitié" comme je le vois, des chemins nous séparerons toujours des "amis" que l'on pense avoir. Même si cela fait mal, quelqu'un nous oubliera toujours.

Les sentiments que j'avais envers elle était des sentiments d'amour, il fût le temps où je me suis vraiment bien embrouillé avec des "connaissance", mais bon j'ai compris quand elle est partie en courant en disant "au secours" après ma déclaration *Rire amères.". Les sentiments que j'ai ensuite entretenue était une amitié très forte. Puisqu'elle ne veux pas, je vais pas tout foutre en l'air est je vais donc resté amis avec elle. Mais pour elle, l'amitié est-elle quelque chose de véritable ? Réponse que je n'aurais je pense jamais.

Klev a écrit:Baka. *sourit*

Je suis là pour ça. J'ai pas de boulot, ça m'occupe. Et ça me fait plaisir. Et ça m'intéresse d'aider, pour apprendre à aider encore mieux.
N'hésite pas. *sourire encourageant*
*Sourire* Je te remercie énormément pour ta réponse. Et encore merci pour la correction des fautes.

Dark Geo a écrit:Bienvenu au club ? comment te situerais tu ? Obélix ? Chabal ?
Sincèrement, je me placerais du côté d'Obélix.
Pour faire un peu d'humour sur se point j'ai essayé les rayures bleu et blanche, mais sa marche pas. *Rires*

Dark Geo a écrit:Veille juste à ne pas tomber dans cette sombre spirale :


Portion du code Sith (CF : Star Wars) a écrit:
"La peur mène à la haine
La haine mène à la colère
La colère mène à la souffrance,
La souffrance mène au côté obscur de la Force"
La peur, je l'ai vécut, je ne peut pas dire qu'elle à disparut car cela serais mentir.
La haine, je suis tombé dedans après les regards emplit de dédain de certaines personnes *sentiment de honte*.
La colère bien sur que j'y ai fait appel. J'ai fait souffrir et j'ai souffert de cette situation.
Le côté obscur je pense que j'y ai plongé dedans, que je me suis noyé, mais grâce à un sentiment que je pensais oublier, j'ai finalement réussir à sortir de cette boucle. - Du moins je le pense -.

Dark Geo a écrit:Je pense le pardon comme étant absolu. Tu n'as pas été stupide de vouloir pardonner, tu l'as plus été d'avoir abandonné en cours de route, peu être un manque de résolution qui prouverai que tu ne peu complètement oublier les propos de ton amie. La vie est faite de haut et de bas, d'illusions et désillusion.
Oui, comme je le disais plus haut à Klev, une part de moi même ne peut oublier les propos. Et cette partie, ne veux donc pas oublier. J'espère un jour pouvoir faire plier cette partie de moi.

Dark Geo a écrit:Tu es jeune, ne l'oublie pas. (Hum, Hum ... et c'est moi qui dit çà, du haut de mes 20,96 ans....à l'erreur près) Le temps es une chose qui remédiera à ces "pertes". soit ces gens te considéraient comme des amis et chercheront à reprendre contact, ... soit ce n'étaient que des connaissances que tu estimais non réciproquement. il faut alors choisir de passer outre. Certaines de mes "connaissances" (descendues à ce rang pour le moins) ne cherchent pas à reprendre contact avec moi. tu as beau leur envoyer des messages, courriers.... invitations parfois tu n'obtient même plus de réponse. Ces gens là oublie les, tu ne t'en portera pas plus mal. Qu'en est-il de ceux que l'on considère alors au dessus des connaissances ? Nos amis ? le sont-ils réellement ? Ne le sont-ils pas ? dur de répondre à cela. c'est trop subjectif mais penses y : Qui que l'on soit il y a toujours au dessus des amis : les gens qui nous aiment.
*Sourire* Oui, je sais bien que je suis jeune, mais cette histoire est celle qui m'a fait le plus de mal, j'ai donc préféré me confier si sa rester encore en moi, je savais qu'un jour ou l'autre ça aller éclaté et sa me ferais plus de mal qu'autre chose.
Je suis désolé pour toi que des personnes envers qui tu essaye de reprendre contact ne te répondent pas. J'ai moi aussi eut ces soucis là, quand certains ne prennent de tes nouvelles que lorsqu'ils ont besoin de toi.
Je tente de les oublier, mais au fond de moi, ils resterons des connaissances proches mais sans plus.
Oui, tu as raison, les gens qui nous aiment sont là aussi.

Dark Geo a écrit:Mieux vaut que tu nous en parle que de tout garder pour toi. tu ne nous connais pas (pas tous) physiquement, cela t'aide peu être à en parler mais prend alors en considération que quoi qu'on dise, jamais nous n'auront tout les éléments pour te répondre de façon complètement pertinente.
Oui, je pense que c'est le faite de ne pas vous connaître tous "physiquement" qui m'a permis de me livré ainsi.
Merci à toi de ta réponse.

Yoendel a écrit:Pour autant, je suis un amas de surprises continuel. Même pour moi.
*Sourire* Ta phrase ma fait sourire, car en effet, on arrive toujours à se surprendre.

Yoendel a écrit:Enchanté, Guillaume.
Enchanté, Malik. *Sourire*

Yoendel a écrit:Cependant, je te préviens que je continuerai à dire Lynx. Comme pour Powi. Je connais pas mal de monde ayant vos prénoms, donc dans mon esprit, c'est plus clair. *rire*
Pas de soucis, j'ai dis mon prénom afin de me livré vraiment. Je n'ai pas fait ça pour que l'on utilise mon prénom, je préfère d'ailleurs Lynx comme prénom. Comment ça on peut pas changé de prénom pour Lynx ? Vraiment ? Bon bas tant pis.

Yoendel a écrit:Enfin bref... c'est dommage que notre société y accorde tant d'importance...
Oui, mais heureusement que dans notre société tout le monde n'y accorde pas véritablement d'importance, j'ai la chance de connaître certaines personnes en ne citant que Powi, mais bien d'autre aussi.

Yoendel a écrit:Contrairement à Powi, je suis prêt à entendre n'importe quel autre mot. En revanche, je pense être d'accord avec lui sur l'idée que j'ai du mal à entendre en ces mots une profonde dévalorisation de soi.
Personnellement j'utilise ses mots car je cherche à me dévalorisé, pourquoi ? Je ne sais pas réellement pourquoi. *soupir* L'acceptation peut être.....

Yoendel a écrit:Pour autant, je crois que je m'aime comme cela...
Et toi ?
Je n'aime pas me voir sur des photos, me voir dans un miroir me rend fou.
Mais j'arrive de mieux en mieux à apprendre à me respecté moi même. Même si certaines fois, j'ai du mal et que je m'auto dévalorise.

Yoendel a écrit:Moi, j'ai souffert d'être le seul à aimer les maths.
Je pense comprendre pourquoi tu as souffert....

Yoendel a écrit:Souffert de mes maigres capacités sportives.
Et bien bienvenue au club, le sport, bien que j'ai toujours essayé de m'investir énormément j'ai toujours eut du mal. *soupir profondément*

Yoendel a écrit:Souffert d'être traité de naïf parce que j'étais Chrétien.
En aucun cas, on ne peut dire qu'une personne est naïve car elle à sa religion, ni car elle à ses idées.
Je suis quand à moi Athée mais sa ne m'empêche pas de discuté avec des personnes de religion, je suis un Athée ouvert. *sourire*

Yoendel a écrit:Souffert de vouloir être non-violent...
Au contraire ceci est une énorme qualité, si tout le monde pouvais être comme toi, les guerres et autres n'existerais plus. On se parlerais plus.

Yoendel a écrit:Souffert d'être doué d'empathie...
Je comprend.....

Yoendel a écrit:J'ai l'impression qu'on a tous de quoi souffrir pour quelque chose...
Aussi, je comprends...
Mais...ma question ... "est-ce inévitable ?". J'aimerais bien que non.
Maintenant, je me demande : "que faire avec ça ?"

... construire le monde ?
Oui, on a tous de quoi souffrir et je suis soudain pris d'un sentiment de honte, en effet, je me plaint mais je ne suis pas le seul à avoir souffert.
Hélas, j'aimerais comme toi que souffrir ne sois pas inévitable, mais l'homme est fait pour faire souffrir son prochain. :/

Que faire avec la souffrance ?
Oui construire le monde est une bonne idée.
Construire des sentiments solide envers l'humain ?  Comprendre son prochain ?

Yoendel a écrit:Quant aux vannes, je comprends tout à fait. J'en ai connues... et ô combien connues.
Une vanne, ça passe (et encore).

Mais dès la répétition, ça s'insert. et ça reste. S'empoisonne...
Oui, je pense que c'est le plus dure, car on prend cela alors comme une vérité.

Yoendel a écrit:Pour des dizaines de sourires donnés, tu en reçois peu de "vrais".
Sauf si quelqu'un est amoureu(x/se) ou du moins superbement en phase avec toi (si si, ça existe !). *petit rire*
*Rire* Oui nous pouvons avoir des sourires niais ou autres quand on se sent bien avec une autre personnes, c'est ce qui fait tout son charme.

Yoendel a écrit:*rire* (là je sais pourquoi je ris. Comme à chaque fois qu'une faute change mon regard sur une phrase. (j'aime beaucoup ce genre de fautes. j'en fais plein aussi) Ladite faute est soulignée... et puis je ris aussi pour la phrase... je la trouve belle.)

Mais tu en as eu. C'est une chance extraordinaire.
Des véritables amis... *sourire*
*Rires* En effet je comprend pourquoi tu ris.

Mes véritables amis, à mon sens sont bien évidement FirePowi que je remercie de tout mon coeur de me remonté dans mes moments difficiles, mais aussi de m'accepté tel que je suis. Ensuite, j'ai en y pensant certains autres membres de ma classe, notre abeille national *rires en pensant à sa réaction si elle verrais ça*, notre empereur Sith, le Brigands mais aussi Adrien - pour qui je n'ai pas de surnom - *sourire*

Je suis je pense vraiment bien entourés par ces personnes là.

Yoendel a écrit:Ma question est alors : "attendait-elle que tu lui pardonnes ou attendait-elle que tu t'excuses ?"
Véritablement la réponse je ne la connais pas, je ne pense pas être capable de lui demandé. Mais pourquoi pas essayer, peut être que cela percera le froid qui c'est ouvert en nous.
A mon avis - mais cela n'engage que moi -, je pense qu'elle n'attendais rien de moi, au contraire, plus j'y pense plus sa fait mal, mais je crois bien qu'elle .... se divertissais de cette situation.....

Yoendel a écrit:C'est que ta réaction l'a blessée, non ?
Je pense que dans les premiers temps, ma réaction la véritablement blessé, mais a la suite je pense que cela l'amuse.

Yoendel a écrit:Si ta réaction a blessé une partie d'elle (que se soit son orgueil ou autre chose...), il me parait important de s'en rendre compte...
Bien sûr, il ne s'agit pas de lui dire "tu as eu raison".
Mais plutôt reconnaitre que... "Tu sais que tu m'as blessé, et il semble que ma réaction t'ait blessé en retour. je reconnais que tu as touché une corde sensible sur laquelle nous sommes, et serons peut-être toujours, en désaccord. Mais voilà. Quoi que tu ais pu me faire, je souhaite de tout cœur te pardonner. mais cela ne marchera pas si toi non plus tu ne souhaites pas me pardonner ce que j'ai pu involontairement te faire."
Oui.... Je pourrais aller à son encontre voir avec elle essayé d'avoir une véritable conversation en face à face avec de vrai arguments de chaque côté mais je redoute de découvrir autre chose au plus profond. Une chose qui ferais tout brisé entre nous.

Yoendel a écrit:... Je tiens à être clair. Cela n'est pas un jugement de ma part, j'insiste.
Je ne sais même pas comment tu as réagi à ses propos (à elle). Cela ne me regarde pas de le savoir. Même si je suis prêt (mais est-on vraiment prêt ?) à l'entendre, je crois.
Cela est juste une façon que j'essaie de remettre en cause ton regard. De te faire voir "autrement" la situation que tu dépeints.
Si cela se trouve, cela n'a aucun rapport avec ce que tu dis. Elle ne s'est peut-être pas sentie blessée, je ne sais pas. J'envisage juste cette possibilité qui me parait importante à envisager.
Peut-être même que je ne devrais pas l'envisager.
Peut-être même que ce que je te dis te blesse. Si oui, je m'en excuse d'avance, ce n'est pas mon but...
J'ai réagis assez gaminement sur le coup, mais il le fallais. Lors de l'entente des propos, j'ai simplement dit :
" La conneries Humaines me fera toujours rires,
 Je laisse là la conversation qui ne mèneras à rien. "

Et je suis partie, j'avais peur de lancé des propos qui risquer de lui faire mal, tandis qu'à son copain, j'hésiter grandement de lui faire voir ou les propos pareil même .... hélas à la violence.... Oui, je voulais ... lui coller mon poings dans la face...... *Honte*

Je comprend, je ne suis peut être pas assez objectif. Mais d'autre personnes connaissant cette personne mais n'ayant pas assisté à cette scène me dise : "Ne te prend pas la tête, depuis le temps que je te dis qu'elle se fout de toi. Mais tu est trop gentil pour le voir par toi même." Je ne veux pas croire qu'elle se fout de moi, j'ai peur......... j'aurais mal si tout cela été vrai ...........

Sache que tu ne me blesse aucunement.

Yoendel a écrit:Mais "non". Tu as peut-être foutu en l'air des amitiés, et c'est bien dommage.
Mais... qui que soient ces personnes, elles sont peut-être gentilles mais... pour le coup, elles se sont montrées hypocrites envers ton amie.
Peut-être y avait-il d'autres moyens de le leur faire comprendre...
Je ne peux pas le savoir.
Sait-elle ce qu'ils disaient d'elle ?
Oui, elle savais se qui se disais sur elle. Je l'ai déjà récupérer en pleure, c'est à se moment là que je me suis dis ça va trop loin, j'ai tenter de leur faire comprendre "diplomatiquement" que les propos tenus devais cesser, mais ils n'avais pas l'air de le vouloir j'ai dût donc hausser le ton et couper l'amitié qui nous liées.

Yoendel a écrit:Mais tu ne peux pas lui reprocher de leurs parler... Elle ne comprendrait peut-être pas...
Je ne peux pas lui reprocher, j'aurais dût essayer de calmer les tensions et non de brisé des amitiés qui aurais pus je pense sans ma réaction perdurés, mais je suis vif.....

Yoendel a écrit:Aurais-tu préféré te taire et te sentir mal à l'aise à propos de ce qu'ils disent ? Au risque qu'un jour elle apprenne cela et croie que tu te moques d'elle ?
Non, je ne peux pas me taire. Sa aurais finis bien trop mal. J'ai déjà cacher la vérité à une amie sur des propos que tenais un amis sur elle et elle m'en a voulut pendant 2 mois ..... Je ne pouvais pas revivre encore une fois cette situation.

Le mensonge détruit tout.

Je te remercie énormément de ta réponse.

Spoil:
Ecouter C'est ma faute de Kyo fait mal quand même......

_____________________
Un jour, je trouverais un endroit Chat-leureux où me poser.
avatar
Lynx

Humeur : Chat-leurese
Localisation : Dans la forêt.
Emploi/Loisirs : Adore le coloriage. Merci FirePowi.

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Nom : Lynx, Classe : Félin, Niveau : 1
PA:
26/26  (26/26)
PV:
30/30  (30/30)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Yoendel le 05.10.13 2:18

:mrgreen: 

Bon. Je devais me coucher. (*a parte* Désolé, Klev. pas pu résister. Tu m'en voudras pas trop ?)



Lynx a écrit:En réfléchissant plus à la question de l'acceptation, est ce que j'ai déjà vraiment essayé de m'accepter moi même ?
.... Non, en réalité je prenais le regard des autres pour le regard que je devais porter sur moi même. On me trouve obèse, et froid, c'est que je le suis.
Ah ça... (haka nari, dirait ><(|)><)
Réflexion intéressante... le regard que l'on porte sur soi.
Moi, le regard que l'on porte sur moi est... multiple.
Trop, sans doute. Tout le monde me trouve sympa, mais beaucoup me trouvent indéchiffrable.
J'ai longtemps essayé de me façonner au regard des autres, mais... comme personne n'est d'accord, personne ne m'orienterait de la même façon, bah... je n'arrive tout simplement pas à être moi-même sous le regard des autres.
Dur, hein ?
Mais le regard que je porte sur moi, lorsque je n'arrive pas à me recentrer, c'est celui vers l'enfant que j'étais. Voulais-je faire du mal ? ça a pu arriver, mais dans l'ensemble non.
Et c'est donc un regard de respect. à partir de là, l'adulte que je suis s'apaise tout seul.
Mon estime de moi n'en est que meilleure.
Tu aurais pu vouloir tuer. être un assassin. Voleur, pilleur, Violeur, mesquin, fourbe, traître, hypocrite, lâche, ou quoi que ce soit d'autre.
Mais tu n'es pas cela.
Et ... rien que ça... c'est déjà extraordinaire, non ?

Lynx a écrit:En effet, je pense aussi que le pardon absolu est important afin d'évité toutes forme de rancune, mais hélas quand je lui ai dis je pensais y arrivé, mais apparemment une partie de moi ne le souhaite pas réellement.
Cela, ô combien je le comprends. J'ai vécu ça.
Mon grand père. cela fait bientôt dix ans que ce à quoi je pense est fini. Passé. Assimilé, mâché, digéré.
Et pourtant... une partie de moi arrive encore aujourd'hui à se mettre en colère contre lui. Contre mamie, aussi. je dois le reconnaitre. ça fait mal, de se le dire, non ?
Tout comme toi... une partie de moi ne le souhaite pas... pas vraiment.
Et c'est là que je suis ... bien imparfait. Je mets tellement de temps à chauffer que les gens trouvent ma sérénité parfois étonnante. Mais je tends à devenir froid dans mes propos. ça se SENT. Et je mets encore plus de temps à refroidir... c'est dommage.
Tout comme toi, je souhaite oublier. Et en surface, je le fais très bien.
Je me motive même dans ce sens.
Mais en profondeur, je ne peux oublier.
...

*songeur*

Lynx a écrit:Puisqu'elle ne veux pas, je vais pas tout foutre en l'air est je vais donc resté amis avec elle. Mais pour elle, l'amitié est-elle quelque chose de véritable ? Réponse que je n'aurais je pense jamais.
Dur...
Je comprends l'idée... difficile. J'ai déjà eu du mal avec un "simple ami" pour qui l'amitié n'est peut-être pas quelque chose de véritable...
Alors avec quelqu'un dont on est tombé amoureux... ça doit être dur.
Moi j'ai eu de la chance. Les deux seules personnes dont je sois jamais tombé amoureux...
Bah... *rougit un peu* ont toujours eu une certaine forme de respect pour l'amitié.
Je suis même convaincu que les deux y croient. Encore aujourd'hui. :mrgreen: 

Lynx a écrit:Je n'aime pas me voir sur des photos, me voir dans un miroir me rend fou.
*rire* Bienvenue au club !
Me voir sur des photos... sauf quand je joue un rôle, je me trouve tout sauf photogénique.
Quant au miroir, sauf pour jouer... j'évite de me regarder moi dedans.^^

D'ailleurs, le paradoxe est là : comment puis-je comprendre la personne qui m'est le plus proche, qui est capable de regarder mon visage en le trouvant beau ? *rire*
*tourne un regard bleu perçant vers la personne concernée avec un petit clin d'oeil, lui demandant implicitement qu'un jour elle m'explique cela*

Mais bon. Je parlais plutôt de "m'aimer comme cela" au sens d'un regard intérieur. Mais que veux-tu ? Je suis un peu trop idéaliste, au sens où je vis principalement dans un monde d'idées et d'esprit et pas assez "sur terre". *rire*

Lynx a écrit:
Oui, on a tous de quoi souffrir et je suis soudain pris d'un sentiment de honte, en effet, je me plaint mais je ne suis pas le seul à avoir souffert.
Je ne crois pas qu'il y ait à avoir honte de se plaindre. En revanche, j'admets qu'il est un peu triste de croire que l'on est le seul à souffrir. ^^ L'essentiel est de se rendre compte à un moment où à un autre qu'on est tous avec nos souffrances. ça évite une jalousie stupide. ^^


Hélas, j'aimerais comme toi que souffrir ne sois pas inévitable, mais l'homme est fait pour faire souffrir son prochain. :/

Que faire avec la souffrance ?
Oui construire le monde est une bonne idée.
Construire des sentiments solide envers l'humain ?  Comprendre son prochain ?
Je pense, oui. *sourire rayonnant*

Je n'ai aucune certitude mathématique. Mais une profonde conviction. ^^

Lynx a écrit:
   
Yoendel a écrit:
*rire* (là je sais pourquoi je ris. Comme à chaque fois qu'une faute change mon regard sur une phrase. (j'aime beaucoup ce genre de fautes. j'en fais plein aussi) Ladite faute est soulignée... et puis je ris aussi pour la phrase... je la trouve belle.)

   Mais tu en as eu. C'est une chance extraordinaire.
   Des véritables amis... *sourire*
*Rires* En effet je comprend pourquoi tu ris.

Mes véritables amis, à mon sens sont bien évidement FirePowi que je remercie de tout mon coeur de me remonté dans mes moments difficiles, mais aussi de m'accepté tel que je suis. Ensuite, j'ai en y pensant certains autres membres de ma classe, notre abeille national *rires en pensant à sa réaction si elle verrais ça*, notre empereur Sith, le Brigands mais aussi Adrien - pour qui je n'ai pas de surnom - *sourire*

Je suis je pense vraiment bien entourés par ces personnes là.
Heureux pour toi. :mrgreen: 
(empathie, côté brillant de la médaile !)

Véritablement la réponse je ne la connais pas, je ne pense pas être capable de lui demander. Mais pourquoi pas essayer, peut être que cela percera le froid qui s'est ouvert en nous.
A mon avis - mais cela n'engage que moi -, je pense qu'elle n'attendait rien de moi, au contraire, plus j'y pense plus ça fait mal, mais je crois bien qu'elle .... se divertissait de cette situation.....
Aïe. C'est pire que ce que je craignais, si c'est le cas. parce que ça fait très très mal.
Et alors, je comprends un peu le statu quo qui se fait, la distance qui se créée... parce que la vérité te ferait peut-être très mal...
Une vérité qu'il peut être préférable de cacher sous un silence, en conservant un côté "on s'entendait bien mais un froid a séparé nos chemins" plus qu'un "en fait, ça brise tout ce en quoi je croyais, mon estime d'elle, et aussi... mon estime de moi".
Parce que... si ton estimes à son égard vient à empirer... tu auras peut-être l'impression, comme tu l'as si bien exprimé, d'être/d'avoir été "trop con".
Tu te donnerais donc un coup de pied à ta propre estime de toi...
ça ... fait... mal.
Désillusion...

J'espère pour toi de tout coeur que ce n'est pas le cas.
Si ça l'est... bah... je crois avoir encore deux armes en poche. *maigre rire*
<<Courage et... papuche !>>

Lynx a écrit:
Je comprend, je ne suis peut être pas assez objectif. Mais d'autre personnes connaissant cette personne mais n'ayant pas assisté à cette scène me dise : "Ne te prend pas la tête, depuis le temps que je te dis qu'elle se fout de toi. Mais tu est trop gentil pour le voir par toi même." Je ne veux pas croire qu'elle se fout de moi, j'ai peur......... j'aurais mal si tout cela été vrai ...........
... je... comprends... "mal"...
"peur"...
Enfin... dans ce cas, il...faudra... se relever. trouver la force de vivre avec cette vérité, si c'en est une.
Accepter l'idée de ne plus chercher à interagir avec elle de façon "privilégiée". Comme à une autre camarade de classe. Et...bah... ça fait mal... ça tire...au coeur.
Encore une fois... je souhaite que... tes amis...qui disent ça... se trompent.

Lynx a écrit:  
Spoiler:
Ecouter C'est ma faute de Kyo fait mal quand même......
Dois-je y voir un rébus ? Une citation de Reflets d'acide ? Un code ?
Ou une phrase mal comprise ? ^^

au fait... bah... désolé. Je crois que, même s'il est plus court, je t'ai encore...pondu un pavé. ^^'

_____________________
"On ne voit bien qu'avec le cœur: l'essentiel est invisible pour les yeux." le renard, A de St Exupéry.
"Qu'est-ce que signifie «apprivoiser»? dit le Petit prince.
-C'est une chose trop oubliée, dit le renard. Ca signifie «créer des liens...»"
http://www3.sympatico.ca/gaston.ringuelet/lepetitprince/chapitre21.html
"eux veulent me forcer à parler pour ne rien dire, alors je ne dis rien pour parler."
"Il ne faut pas mettre les gens dans des petites cases ; c'est un signe de confusion mentale, mon chou !" les Chants de la Mallorée
"Point de monde sans hasard... point de hasard sans monde... la boucle est bouclée" Alexandra.
"et si notre monde avait 3 coordonnées temporelles pour une spatiale ?"
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Lynx le 11.10.13 14:12

Yoendel a écrit:Tu aurais pu vouloir tuer. être un assassin. Voleur, pilleur, Violeur, mesquin, fourbe, traître, hypocrite, lâche, ou quoi que ce soit d'autre.
Mais tu n'es pas cela.
Et ... rien que ça... c'est déjà extraordinaire, non ?
Extraordinaire... Non, je ne pense pas.
Je me suis tout simplement rangé du côté que je trouvais le meilleurs.
En effet, toute les catégories que tu as cité : assassin, voleur..... n’entraînerons que du malheur dans tout mes actes. Donc, pourquoi faire le mal autour de moi, alors qu'il est au contraire possible de faire le bien.

Yoendel a écrit:Je comprends l'idée... difficile. J'ai déjà eu du mal avec un "simple ami" pour qui l'amitié n'est peut-être pas quelque chose de véritable...
Alors avec quelqu'un dont on est tombé amoureux... ça doit être dur.
Bas, je l'avoue au début, c'est vrai que c'est difficile de se dire que tu met tout les autres sentiments de côté. Mais au fil du temps tu essaye de crée d'autre lien. Donc, bon, même si c'est difficile au début, c'est faisable.

Yoendel a écrit:Moi j'ai eu de la chance. Les deux seules personnes dont je sois jamais tombé amoureux...
Bah... *rougit un peu* ont toujours eu une certaine forme de respect pour l'amitié.
Je suis même convaincu que les deux y croient. Encore aujourd'hui.
*Sourit* Tu en as de la chance Wink

Yoendel a écrit:D'ailleurs, le paradoxe est là : comment puis-je comprendre la personne qui m'est le plus proche, qui est capable de regarder mon visage en le trouvant beau ? *rire*
*tourne un regard bleu perçant vers la personne concernée avec un petit clin d'oeil, lui demandant implicitement qu'un jour elle m'explique cela*
*Rires* Je trouve se passage mignon Wink

Tu veux que je t'explique pourquoi ? Tout simplement car nous nous focalisons trop sur les détails négatifs qui se trouve sur nous. Tandis que la personne dont tu parle -si je me trompe elle peut toujours le dire - se fous de savoir à quoi tu ressemble, que tu ai telle ou telle défauts. Ce qui l'attire se n'est pas ton physique, mais ta personne. Smile

Yoendel a écrit:Mais bon. Je parlais plutôt de "m'aimer comme cela" au sens d'un regard intérieur. Mais que veux-tu ? Je suis un peu trop idéaliste, au sens où je vis principalement dans un monde d'idées et d'esprit et pas assez "sur terre". *rire*
Heureusement que tu ne vis pas que "sur terre", on a tous besoin de cette part d'idée et d'état d'esprit, sinon la vie serais moins .... vivante.

Yoendel a écrit:Je ne crois pas qu'il y ait à avoir honte de se plaindre. En revanche, j'admets qu'il est un peu triste de croire que l'on est le seul à souffrir. ^^ L'essentiel est de se rendre compte à un moment où à un autre qu'on est tous avec nos souffrances. ça évite une jalousie stupide. ^^
Je ne pensais en aucun cas être le seul à souffrir, mais, je disais cette phrase car, je parle d'une perte d'amitié et non d'un sujet plus grave que certaines personnes côtoie énormement. :/

Yoendel a écrit:Aïe. C'est pire que ce que je craignais, si c'est le cas. parce que ça fait très très mal.
Et alors, je comprends un peu le statu quo qui se fait, la distance qui se créée... parce que la vérité te ferait peut-être très mal...
Une vérité qu'il peut être préférable de cacher sous un silence, en conservant un côté "on s'entendait bien mais un froid a séparé nos chemins" plus qu'un "en fait, ça brise tout ce en quoi je croyais, mon estime d'elle, et aussi... mon estime de moi".
Parce que... si ton estimes à son égard vient à empirer... tu auras peut-être l'impression, comme tu l'as si bien exprimé, d'être/d'avoir été "trop con".
Tu te donnerais donc un coup de pied à ta propre estime de toi...
ça ... fait... mal.
Désillusion...

J'espère pour toi de tout coeur que ce n'est pas le cas.
Si ça l'est... bah... je crois avoir encore deux armes en poche. *maigre rire*
<<Courage et... papuche !>>


Bas, apparemment je ne souhaite pas connaître la réponse à la question.
Je lui ai annoncé peut être maladroitement, que notre amitié s'arrêtait là et qu'elle ne continuera pas plus loin.
Que nous étions deux êtres qui vivait sur leur propres chemins et que sur ce chemin il y a eu un croisement des deux.
Je lui ai dis, que j'étais content d'avoir fait un bout de chemin en sa compagnie et que nous sommes arrivée à une bifurcation et chacun a choisis sa voie.......
Mais, je ne suis pas partit comme un "voleur", je lui ai souhaité d'être heureuse et que son parcourt sois parsemé de bon moment en évitant tout les mauvais.

*Baisse la tête*

Désillusion......

Yoendel a écrit:... je... comprends... "mal"...
"peur"...
Enfin... dans ce cas, il...faudra... se relever. trouver la force de vivre avec cette vérité, si c'en est une.
Accepter l'idée de ne plus chercher à interagir avec elle de façon "privilégiée". Comme à une autre camarade de classe. Et...bah... ça fait mal... ça tire...au coeur.
Encore une fois... je souhaite que... tes amis...qui disent ça... se trompent.
Plus le temps passe plus je sentais qu'il y avais une énorme part de vérité dans les propos. C'est pourquoi au lieu d'attendre et de chuté j'ai ..... tiré .... un trait sur cette amitié.

Comme je lui disais, une amitié restreinte -> Des désillusions trop vite atteintes.

Yoendel a écrit:Dois-je y voir un rébus ? Une citation de Reflets d'acide ? Un code ?
Ou une phrase mal comprise ? ^^
Aucun rébus, aucune citation, ni code. C'est que tout simplement à l'heure ou j'écrivait ma réponse j'écouté cette musique puis "Pardonné" du même groupe.

Yoendel a écrit:au fait... bah... désolé. Je crois que, même s'il est plus court, je t'ai encore...pondu un pavé. ^^'
Pas de soucis, je crois que moi aussi, je viens de .... répondre un pavé *rires*

_____________________
Un jour, je trouverais un endroit Chat-leureux où me poser.
avatar
Lynx

Humeur : Chat-leurese
Localisation : Dans la forêt.
Emploi/Loisirs : Adore le coloriage. Merci FirePowi.

Feuille de personnage
Nom, classe et niveau: Nom : Lynx, Classe : Félin, Niveau : 1
PA:
26/26  (26/26)
PV:
30/30  (30/30)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Klev le 11.10.13 16:07

Lynx a écrit:Tu veux que je t'explique pourquoi ? Tout simplement car nous nous focalisons trop sur les détails négatifs qui se trouve sur nous. Tandis que la personne dont tu parle -si je me trompe elle peut toujours le dire - se fous de savoir à quoi tu ressemble, que tu ai telle ou telle défauts. Ce qui l'attire se n'est pas ton physique, mais ta personne.
… Dans l'hypothèse improbable où l'amoureux en question serait moi, je n'aurais pas dit uniquement cela ; en effet, ces négatifs qu'on voit tout de même sont aussi une part de l'amoureux, qu'on apprend également a aimer, avec lesquels on apprend à jouer s'ils sont physiques.
*sourire*

Lynx a écrit:*Rires* Je trouve se passage mignon
Le passage seulement ? *rires*

Lynx a écrit:Je ne pensais en aucun cas être le seul à souffrir, mais, je disais cette phrase car, je parle d'une perte d'amitié et non d'un sujet plus grave que certaines personnes côtoie énormément. :/
Tu sais… Selon moi si quelqu'un prend quelque chose à cœur on doit l'aider. Peu importe que ça nous paraisse important ou pas.
Premièrement par ce que c'est important pour lui.
Et deuxièmement par ce que ça peut cacher autre chose, de plus profond, qui est la véritable raison de la tristesse du sujet.

Et puis, faire un ordre de grandeur sur la puissance des problèmes de la vie…
On devrait pas à avoir à le faire, me dit ma part d'idéalisme… Par ce que chaque problème est important.

Lynx a écrit:Pas de soucis, je crois que moi aussi, je viens de .... répondre un pavé *rires*
Roh, dans ce genre de sujet ou tout le monde répond à tout le monde, c'est un peu forcé vous savez. *sourire*

_____________________
Dans la Nébuleuse, tout devient possible. Les rires se joignent aux larmes, l'émotion à l'instant, le temps à l'espace ; tous les fils noués en une toile de maître, surface interactive, simple résultante de l'activité des individus…

Klev
Admin

Emploi/Loisirs : Administrateur en torpeur.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le coeur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum