en lien avec les trous de vers...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

en lien avec les trous de vers...

Message  Yoendel le 10.09.11 20:25

Dites, vous connaissez l'équivalent du larsen en astrophysique?
Imaginez que l'on tienne pour possible le voyage dans le temps...
Imaginez donc un tel voyage par un pont d'einstein-rosen (aussi appelé trou de ver).
Une particule (une seule) rentre dans un tel trou, et se retrouve dans son propre passé quelques milli-secondes avant son départ, au même lieu à peu près.
Et qu'elle soit donc tout aussi attirée que son ego passé par le trou de ver... elle y rentrera aussi.elles seront donc deux à y rentrer à cette époque.donc deux à revenir quelques milli-secondes avant leur départ.donc 4 à y rentrer à nouveau...donc 4 à venir se rajouter à celles qui sont déjà là...
mais ce paradoxe entre en conflit avec les lois de conservations d'énergie et de masse d'un univers isolé.
Mais là la théorie multivers de steins;gate (qui n'est pas si absurde car à l'étude) entre en jeu: des lignes d'univers parallèles empêcheraient l'univers d'être isolé...donc la causalité et la conservation sont conservées
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: en lien avec les trous de vers...

Message  Bacrima le 11.09.11 14:31

Très intéressant, mais pourquoi ne pas parlé plus précisément de la théorie développé dans steins;gate pour éclairé la lanterne des néophytes ???
avatar
Bacrima

Humeur : Une pointe de joie et un soupçon d'amusement
Localisation : Dans ma chambre, rarement ailleur ...
Emploi/Loisirs : Japanimer, ça se dit ?

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: en lien avec les trous de vers...

Message  Yoendel le 12.09.11 18:29

Je vais essayer... mais ça va prendre du temps...

Alors, notre représentation du temps se fait souvent comme une ligne qui suit son cours...
I)si quelqu'un revient dans le passé pour une bonne raison ou même envoie un message dans le passé pour cette raison, et qu'il annule par ce voyage la raison pour laquelle il l'a fait on a un paradoxe spatio-temporel...

[ex: je n'aime pas les saucisses, j'en ai mangé de force ce soir donc je reviens dans mon passé 3h avant et hop, ni vu ni connu je les mets à la poubelle... donc je n'aurai pas mangé de saucisse ce soir, je ne serai donc pas allé dans mon passé les jeter donc elles ne l'auront pas été...]

on a aussi le paradoxe de l'écrivain, ou un artiste créer une œuvre et pour éviter de se la faire voler il l'envoie à son moi du passé qui la trouve géniale et se contente de la recopier... et devient célèbre pour cela... même paradoxe.

II) second problème, c'est le principe de causalité qui est ébranlé : pensez au paradoxe de l'écrivain : la cause de sa célébrité est un roman qu'il a recopié de son futur: qui est à l'origine du roman? il n'a fait que le recopier ! Le premier écrivain me direz vous... sauf que dans cette vision classique il n'a jamais existé dès lors qu'avant même de connaitre l'inspiration il a reçu une copie... les liens de cause à effet sont donc mis sens dessus-dessous car la cause d'origine n’existe pas...
III) troisième problème, et dernier que je sois capable d'expliquer, c'est le principe de conservation : imaginez un voyage physique dans le temps.vous passez de 2011 à 1999, pour re-fêter l'an 2000 (eh oui vous êtes nostalgique !!) il y aura donc en 1999 un vous de plus, et un de moins en 2011! question conservation de la masse totale de l'univers, ça laisse à désirer : en 1998 elle vaut Mtot, en 1999 elle vaut Mtot+votre masse et en 2011 elle vaut Mtot-votre masse ! dans un système fermé isolé ça va à l'encontre de toutes les lois de conservations énergétiques...(les principes de thermodynamique entre autre...)
en 1999 une masse se forme spontanément !! vive la magie dans ces cas là...
Et si l'univers est infini? le problème se pose toujours... manipuler les infinis est dangereux en maths : infini des nombres entiers + 1 = infini...mais le second est plus grand que le premier... mais peut-être mis en bijection avec...
Et si on n'y va pas mais qu'on envoie un message par téléphone? Pas de masse perdue ou gagnée,dans ce cas? Je parle de ça car c'est la première chose que dans l'anime steins;gate ils arrivent à envoyer dans le passé. Certes à vos yeux le problème n'est pas la masse, mais c'est l'énergie !! vous perdez de l'énergie pour envoyer votre message... dont une partie ira dans votre passé si quelqu'un l'y reçoit ! et l'énergie est tout aussi bien soumise au principe de conservation que la masse...

ah... vision classique, tu nous perds de paradoxes en viols de principes...

tout ceci pour aborder plus tard la vision développée dans Steins;gate...
Je précise que tout ceci reste spéculatif et que je ne suis pas un pro dans ce domaine,je retranscris juste les découvertes offertes par mon ami Google et tente de les synthétiser... pour plus de détail, demandez lui.
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: en lien avec les trous de vers...

Message  Yoendel le 20.09.11 20:07

la vision abordée dans Steins;gate est une version multi-univer, dans une idée d'univers parallèles mais pas telle qu'on la conçoit... enfin pas vraiment.
Y a de l'idée cependant. attendez que je relise mes données... ça m'aidera pour ne pas dire de c*********, ou du moins de façon à ce que vous compreniez sans que je me perde en conjectures...
avatar
Yoendel

Humeur : variable... dérivable... et même C-infinie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: en lien avec les trous de vers...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum